×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    L’ONE poursuit son ouverture à l’international

    Par L'Economiste | Edition N°:2886 Le 22/10/2008 | Partager

    . Signature d’une convention de coopération avec l’Angola . Electrification rurale et développement des réseaux du transport et de la production L’ONE (Office national d’électricité) continue son expansion en Afrique. Après le Sénégal, la Mauritanie, la Sierra Leone, le Mali… c’est à présent au tour de l’Angola de s’intéresser à l’expertise de l’Office dans le domaine électrique. L’Office et l’Entreprise nationale d’électricité angolaise (ENE), opérateur de référence du système électrique angolais, ont signé, la semaine dernière au siège de l’ENE en Angola, une convention générale de coopération. Cette convention aboutira sur des contrats plus précis. Elle vise le développement des échanges dans les domaines d’expertise de l’ONE. Le cadre légal de la coopération est sur pied, des réunions vont maintenant se succéder pour définir son champ d’action. La délégation de l’ONE et Gomes Nelumba, PDG de l’ENE, ont tenu des séances de travail en vue d’établir un aide-mémoire définissant les projets prioritaires à mettre en œuvre. «La convention concerne des domaines de coopération pratique. Les deux projets prioritaires sont l’électrification rurale et le schéma directeur des réseaux du transport et de la production», indique Abdellatif Bardach, responsable de la direction à l’international de l’ONE. Cette visite, selon le responsable, vient renforcer la volonté de l’Office d’affirmer sa position d’acteur de référence à l’échelle africaine et régionale et de valoriser son expertise à l’international dans les domaines de la production, du transport, de la distribution de l’énergie électrique. En effet, ce dernier ambitionne de devenir un opérateur de référence particulièrement dans l’électrification rurale. L’ONE a aussi profité de l’occasion pour présenter au top management de l’ENE sa stratégie de promotion des énergies renouvelables (programme éolien, offre Energipro, programme Chourouk..). L’Office a des vues à présent sur l’Afrique du Sud.


    Coopération tous azimuts

    L’ONE est aujourd’hui sur tous les fronts. Il est à rappeler que l’Office a développé de nombreux partenariats avec plusieurs pays africains. Cette coopération est basée sur la mise en place de contrats commerciaux garantissant la durabilité et le succès de ses opérations à l’international (Enhanced management contracts, production concessionnelle ou prise de participation). Au Sénégal, il s’agit de projets d’électrification rurale ainsi que des services de consulting pour la supervision des travaux. Au Tchad, c’est la supervision des travaux de réhabilitation du réseau de distribution, l’appui et le conseil. Au Ghana, les accords portent sur le transfert de savoir-faire dans les domaines de la production, transport et distribution. En Mauritanie, l’Office a réalisé une mission d’appui à la société d’électricité pour remédier à la situation électrique précaire de la ville de Nouadhibou. Pour la Libye, l’Office a présenté des offres techniques et commerciales pour la réalisation d’un parc éolien d’une puissance de 60MW ainsi que la maintenance des infrastructures de réseaux THT. D’autres projets sont en cours de développement au Cap-Vert, au Kenya, aux Iles Comores et au Cameroun.Jihane KABBAJ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc