×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    L’Institut français anime la ville

    Par L'Economiste | Edition N°:2886 Le 22/10/2008 | Partager

    . Hommage au poète palestinien, Mahmoud Darwich L’Institut français d’Agadir (IFA) fait sa rentrée. Béatrice Bertrand, la nouvelle directrice depuis peu, a présenté dernièrement le programme culturel de l’établissement pour les derniers mois de l’année 2008. C’est un grand hommage à Mohamed Darwich, disparu le 9 août dernier, qui a marqué le démarrage des activités de l’IFA cet automne. Pour cette occasion, des textes de l’œuvre du poète palestinien ont été lus. Ils ont été ponctués par des chants soufis interprétés par l’artiste Touria Hadraoui. L’hommage rendu à Darwich a aussi été accompagné par une exposition de photos prises cet été à Jérusalem et en territoire palestinien par Brahim El Mazned, responsable culturel de l’IFA et directeur artistique du festival Timitar. Autre lieu, autres images, cette exposition de photos, qui traduisent le regard d’un passant attentif et ému, a coïncidé avec une exposition de peinture de l’artiste Abdallah Aourik intitulée «l’Amérique vue par un Amazigh’’. Plages californiennes, San Francisco avec ses hippies bariolés… Aourik, qui n’est plus à présenter à Agadir, offre à l’œil du public des toiles de paysages américains peints avec un style épuré et une grande simplicité comme pour en restituer l’essence. La musique est aussi à l’honneur actuellement à l’IFA où des genres très différents en la matière se côtoieront tout le long de ces derniers mois de l’année. Le jeudi 30 octobre, se produira dans l’établissement le collectif Rap 2 Bled. Une musique typée, un style ouvert, un engagement dans le choix des langues (amazigh, arabe, français) et enfin des instruments puisés dans la culture berbère, Rap 2 Bled tente de se frayer son chemin parmi les nouveautés musicales. Rappelons qu’il a été créé à l’initiative du groupe Style Souss. Le théâtre a également sa place dans ce programme culturel. Machiavel et Montesquieu, le 28 octobre, Simone de Beauvoir, le 23 octobre… les soirées de l’IFA poussent à la réflexion et au voyage à travers les siècles.M. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc