×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

L’Euromed s’explique sur la feuille de route

Par L'Economiste | Edition N°:1762 Le 06/05/2004 | Partager

. L’UE soutient le plan de retrait de Gaza malgré le refus du Likoud israélienLa situation au Proche-Orient, après la réunion du Quartette à New York et le rejet par le Likoud du plan de retrait israélien de Gaza, devait dominer la rencontre des chefs de la diplomatie de l’UE et des pays méditerranéens qui clôturera ses travaux aujourd’hui jeudi 6 mai.“La situation au Proche-Orient sera prioritaire pour tout le monde”, soulignait un diplomate bruxellois. Pour preuve, ce dossier a accaparé les rencontres séparées entre la troïka européenne avec les pays arabes (Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Maroc, Syrie, Tunisie et Autorité palestinienne) et Israël. Bien que le parti du Premier ministre israélien Ariel Sharon ait rejeté le plan de retrait israélien de Gaza, l’UE n’a pas changé de position. “Un retrait de Gaza pourrait être utile, mais dans le cadre de la feuille de route, d’une solution négociée entre toutes les parties”, a souligné un porte-parole de Chris Patten. Sur fond de colère dans les pays musulmans, “irrités” des sévices infligés à des prisonniers en Irak par la coalition, les participants ont tenté de finaliser leur projet de fondation commune pour le dialogue des cultures. La question de l’intégration de la Libye au “processus de Barcelone”, n’était pas en reste. En effet, le retour de Muammar El Kadhafi sur la scène internationale lors de sa visite “historique” à Bruxelles la semaine passée a amené le président de la Commission européenne, Romano Prodi, à affirmer la “détermination” de l’UE à faire entrer Tripoli, simple observateur jusqu’ici, dans ce processus. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc