×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

L’Afrique vue par Mehdi Qotbi

Par L'Economiste | Edition N°:3165 Le 08/12/2009 | Partager

. Une quarantaine de tableaux exposés à Loft Art Gallery . Exploration des esprits du continent noir L’Afrique, c’est le thème choisi par l’artiste peintre Mehdi Qotbi pour sa nouvelle série de tableaux, qu’il intitule «Ecrits et Esprits». L’exposition va démarrer jeudi 10 décembre à Loft Art Gallery à Casablanca. Une quarantaine de tableaux resteront exposés jusqu’au 8 janvier. A cette occasion, un catalogue a été réalisé et sera distribué aux visiteurs. En introduction, Frédéric Mitterrand et Bensalem Himmich, ministres de la Culture de France et du Maroc, ont écrit chacun un texte de présentation de l’œuvre de l’artiste. «L’œuvre de Mehdi Qotbi est un jeu mystérieux et ostensiblement supérieur avec la calligraphie, une manière de transcender le langage en faisant miroiter la poésie physique des lettres. Une sorte de transhumance des caractères nomades, qui dessinent sur la toile des destins insaisissables», écrit Mitterrand dans sa préface. «Mehdi Qotbi est parfaitement convaincu que la graphie arabe est la plus picturale de toutes. Il s’est emparé de cette calligraphie pour transformer les lettres en signes. Le peintre de la lettre s’attache à explorer un nouvel alphabet, celui des masques», écrit pour sa part Himmich. Et d’ajouter, «aujourd’hui, notre peintre explore les esprits du continent noir. C’est dans une terre rouge, jaune et noire que l’artiste est venu renouveler sa palette et puiser un nouveau souffle». En effet, derrière le peintre se cache un artiste qui recherche dans l’art le mystère des origines, sous le sourire, sous le masque. Certains masques sont prédécoupés et pour la première fois, il peint en relief. En reproduisant les contours des masques sur ses toiles, le peintre ose sa première infidélité à l’abstraction écrite. Cette irruption du figuratif dans son œuvre est d’autant plus étonnante que le masque africain est l’exact contraire de son art très ornemental. Il habille ses toiles jusqu’à combler tout espace, sans laisser de place au vide. Il prend le risque de remettre en cause les images trop lisses, en ajoutant des nuances de noirs, comme un nuage de fumée. Si les tableaux respirent le soleil et les couleurs chaudes, d’autres se rapprochent des forêts équatoriales les plus ténébreuses. Qotbi est considéré comme un grand peintre de la lettre calligraphique arabe. Il vit et travaille entre Paris et Casablanca. Son œuvre est représentée dans plusieurs musées à l’étranger. Rappelons qu’il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont une autobiographie. Récemment, il a présenté une collection de vêtements et d’accessoires. Dans quelques mois, il va mettre sur le marché marocain (dans les magasins Direct Usine) des séries limitées de services de table et de services à thé, qui seront numérotés et signés. Dynamique et toujours créatif, l’artiste multiplie les initiatives Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc