×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Affaires

Kénitra: Des chinois sur un projet de piscine

Par L'Economiste | Edition N°:1686 Le 19/01/2004 | Partager

. Les travaux sont avancés à 90% avec un coût estimé à 20 millions de DH. Dans deux à trois mois, la ville aura une piscine couverte et chauffée Le projet avait suscité une vive polémique lors des dernières élections communales. L'actuel président de la ville avait revendiqué le projet et l'avait inscrit parmi ses réalisations lors de sa campagne. Son concurrent du PJD avait alors diffusé un communiqué précisant que le projet n'avait rien à voir avec les candidats aux élections. En fait, la piscine est un projet qui entre dans le cadre d'une coopération entre le Maroc et la Chine. Aujourd'hui, les travaux sont avancés à hauteur de 90%. «Et dans deux à trois mois, Kénitra aura une piscine couverte et chauffée», affirme Jin Meikang, chargé de superviser les projets chinois au Maroc. Le coût du projet est estimé à 20 millions de DH. Ce montant a été accordé par la république de Chine sous forme de prêt sans intérêt. Et le gouvernement marocain avait la charge de fournir un terrain aménagé pour abriter le projet. L'endroit choisi était l'ancien terrain réservé aux tournois de minifoot des équipes de quartiers de la ville. Il était géré par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Ce ministère devait financer l'aménagement hors-site estimé à 200.000 DH. La piscine (25 mètres de longueur et 16 mètres de largeur) fonctionnera tout au long de l'année puisqu'elle est couverte et chauffée. Une salle de sport ainsi que les sanitaires sont situés au premier étage. Le projet a bénéficié de l'expertise chinoise: au début des travaux, 40 Chinois travaillaient de façon permanente sur le site. Maintenant, ils ont été affectés à d'autres projets similaires à Fès et Marrakech. Les travaux pour cette piscine ont permis la création d'une trentaine d'emplois à Kénitra. «Le matériel de traitement d'eau a été importé principalement de France et d'Espagne, mais on a aussi acheté quelques matériels d'entreprises marocaines», explique le responsable chinois. Alors que les travaux sont presque terminés, le ministère de la Jeunesse n'a pas encore arrêté les modalités tarifaires (paiement pour une journée d'accès ou inscription annuelle…). Selon un responsable de la délégation régionale du ministère de la Jeunesse «les prix seront établis de manière à faire profiter le maximum de gens tout en maintenant l'équilibre financier pour couvrir les frais d'entretien et de personnel». De notre correspondant,Yacine AMINE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc