×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Affaires

Journées de l’industrie
2 milliards de DH pour aider les PME

Par L'Economiste | Edition N°:3132 Le 20/10/2009 | Partager

. Mise en place de fonds publics-privés pour la création d’entreprises. Objectif: améliorer la compétitivité LE tissu des PME marocaines reste fragile, fragmenté et assez figé. Leur capacité d’investissement est limitée. De plus, elles sont caractérisées par une sous-capitalisation et un niveau d’endettement élevé. Plus de 90% d’entre elles ont un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions de DH… A ceci, s’ajoutent des difficultés au niveau des délais de paiement ou encore la disponibilité du foncier.«L’amélioration de la compétitivité des PME» est une évidence. Ce qui a nécessité son insertion au rang des six domaines du Pacte national pour l’Emergence industrielle. Aussi, les journées de l’industrie, qui se tiennent depuis hier à la Confédération patronale à Casablanca, vont-elles permettre de présenter des outils concrets d’accompagnement aux PME.D’ores et déjà, l’aide au PME va nécessiter une enveloppe budgétaire de plus de 2 milliards de DH entre 2009 et 2015. Celle-ci va se matérialiser suivant trois phases. Il s’agit dans un premier temps de favoriser la création de PME. Et ceci, grâce à la mise en place de fonds publics-privés. Avec une prise de participation de l’Etat à hauteur de 50% et une prise en charge des pertes de l’ordre de 75%. Ces fonds seront confiés à des organismes privés. A ce sujet, Ahmed Réda Chami, ministre de l’Industrie, s’inquiète du peu d’engouement que suscite cette initiative au niveau des gestionnaires de fonds privés. A terme, ces fonds permettront la création d’environ 100 entreprises à l’horizon 2015. Par ailleurs, quatre cités PME seront mises en place en vue de soutenir les porteurs de projets.Des politiques d’aides sont également prévues pour le renforcement des PME existantes. Ceci, à travers les programmes Moussanada et Imtiaz. Le premier va contribuer à l’amélioration de la productivité de 500 PME par an. Le second permettra à 50 PME/an de concrétiser leurs projets de développement. Avec la conjoncture, le salut est attendu du côté des PME. Elles constituent aujourd’hui la principale force de création de richesse et d’emploi. De ce fait, le Maroc gagnerait énormément à dynamiser son tissu des PME. D’autant plus qu’elles représentent 95% des entreprises. D’un autre côté, la montée en compétence de ces entreprises dynamisera davantage leur capacité à l’export, sur le continent notamment. Les opportunités sont grandes, ne serait-ce que dans le secteur de l’électricité où la demande est forte. Franck FAGNON

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc