×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Journée mondiale de la santé
Les accidents, 3e cause de mortalité d'ici 2020

Par L'Economiste | Edition N°:1742 Le 07/04/2004 | Partager

. 520 milliards de dollars perdus par an dans le mondeChaque jour, ce sont 3.000 morts, 140.000 blessés, et plus de 15.000 handicapés à vie qui viennent allonger la liste, déjà trop longue, des victimes de la route. Le choix par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de ce thème n'est pas fortuit. Les accidents de la circulation sont devenus un vrai fléau. Selon l'OMS, si les chiffres continuent à grimper de la même sorte, d'ici 2020, le monde assistera à une augmentation de 60% du nombre des personnes tuées ou handicapées sur les routes. L'insécurité routière deviendra la principale charge de morbidité dans le monde. Selon l'OMS, en 2002, les accidents de la route ont fait 1,18 million de morts dans le monde et entre 20 et 50 millions de blessés. Des millions d'entre eux sont restés hospitalisés pendant plusieurs jours, semaines ou mois. Il en a résulté des incapacités permanentes pour 5 millions d'entre eux. Mais quels sont les usagers de la route le plus souvent blessés en cas d'accident? Selon l'étude de l'OMS, les piétons, les cyclistes et les motocyclistes sont moins protégés. Dans la foulée, les hommes sont plus exposés. Ils jouent et courent dans la rue étant enfants. Adultes, ils ont plus de chances de conduire une voiture, mais aussi conduire vite, d'avoir des comportements dangereux ou d'être en état d'ébriété. Ainsi, les hommes ont, selon l'OMS, une probabilité presque trois fois plus grande que les femmes de mourir dans un accident de la route. Et plus de 50% de la mortalité mondiale due aux accidents de la route concerne les adultes de 15 à 44 ans. Les autres victimes sont les personnes âgées, celles-ci sont moins alertes et moins agiles. Elles sont aussi moins résistantes en cas de choc. Les enfants, surtout les plus démunis, sont aussi une cible facile du décès par accident de la circulation. Chaque année, plus de 180.000 enfants de moins de 15 ans meurent dans des accidents de la route et des centaines de milliers restent handicapés à vie. Les autres victimes sont les familles, amis et entourage de la victime directe. La charge que constitue un parent ou un conjoint handicapé, tant sur le niveau émotionnel que sur le niveau financier, n'est pas à négliger. Les accidents de la circulation coûtent cher. Selon l'OMS, et d'après des estimations prudentes, le coût annuel des accidents s'élèverait à 520 milliards de dollar pour l'ensemble du monde. Ce qui équivaut à environ 65 milliards de dollar dans les pays à faible revenu. Houda BENBOUYA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc