×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Journée mondiale de la santé
Encore trop de morts sur nos routes

Par L'Economiste | Edition N°:1742 Le 07/04/2004 | Partager

. Des chiffres de plus en plus alarmants. 62% des morts surviennent sur le site de l'accident C'est sous le thème “l'accident de la route n'est pas une fatalité” que l'OMS célèbre aujourd'hui mercredi la journée mondiale de la santé. Au Maroc, le nombre des personnes décédées ou handicapées à vie ne cesse d'augmenter à une cadence effrayante. Selon le ministère de la Santé, “la problématique de la sécurité routière est intimement liée au dysfonctionnement du système de la circulation. Lequel est à l'origine des accidents de la voie publique dont les causes sont en rapport direct avec la trilogie: l'homme, le véhicule et la route”. Une bonne stratégie de sécurité routière s'impose. Dans ce sens, le gouvernement avait élaboré en 2002, avec le soutien de l'Agence suédoise de développement international, une stratégie intégrée de sécurité routière. Les chiffres avancés par les responsables de la direction de la Sécurité du transport routier (DSTR) font bondir: 3.767 morts et 14.922 blessés graves en 2002 dans près de 52.137 accidents de la route survenus sur le territoire national. Les pertes économiques engendrées par les accidents de la circulation sont estimées à 11 milliards de DH, soit 2,5% du PIB. Selon les exposés des responsables de la DSTR, parmi les usagers les plus vulnérables figurent les piétons en tête de liste avec 1.201 morts en 2002. Le bilan des victimes utilisant les deux-roues est également alarmant: 772 morts. Même les enfants âgés de moins de 15 ans ne sont pas épargnés (379 morts).. Profils des victimesAutres précisions délivrées par le ministère de l'Equipement et du Transport, les lieux de décès. D'après les statistiques, 61,7% des morts surviennent sur le site de l'accident et 19,7% durant le transport vers les structures de santé. La liste des profils des victimes place les automobilistes en première position avec 38% des tués et 42% des blessés. Les piétons représentent 32% des tués et 24% des blessés, les cyclomotoristes, eux, comptent 18% des décès et 23% des blessés. Les camionneurs sont aussi touchés avec 7% des décès et 5% de blessés. Le système de la prise en charge médicale de ces victimes fournit des constats intéressants. Plus de 70% des traumatismes sont pris en charge au niveau des hôpitaux publics. Le bilan lésionnel, lui, montre que 87% sont des traumatismes crâniens et 63% des polytraumatisés. Devant un tel état des lieux, des actions immédiates s'imposent. Avec pour but principal, de réduire les conséquences des accidents de la voie publique en termes de décès et de morbidité. Un des facteurs de cette intervention est l'efficacité du système de secours. Ce dernier doit être amélioré au niveau du système d'alerte, de la coordination et la prise en charge pré-hospitalière et hospitalière des victimes. Nombreuses sont les actions entreprises par le ministère de la Santé. Il s'agit ainsi de la création d'une spécialité en médecine d'urgence et de catastrophe. D'ailleurs, selon le ministère, la première promotion est en cours de formation à Casablanca. Est visée l'amélioration des compétences des chauffeurs ambulanciers aux techniques de ramassage, de brancardage, de secourisme et de conduite sécurisante des ambulances. Houda BENBOUYA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc