×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Journée mondiale de la consommation
Petit consommateur deviendra grand

Par L'Economiste | Edition N°:1725 Le 15/03/2004 | Partager

. Une année spécialement dédiée aux jeunesBonne nouvelle ou énième voeu pieu? Selon le ministère du Commerce, d'Industrie et des Télécomunications, la fameuse loi relative à la protection du consommateur sortira du bout du tunnel. “Elle sera programmée pendant la prochaine session d'automne”, assure ce département. Un optimisme également affiché par Mohammed Benkaddour, président de la Confédération des associations des consommateurs. Pour lui, toutes les conditions sont réunies pour la promulgation de ce texte cette année. En tout cas, ce regain d'espoir en vue de libérer un projet vieux de 15 ans tombe à pic. Le Maroc célèbre la journée mondiale du consommateur ce 15 mars.Un consommateur averti et responsable doit être bien informé. Mais aucune loi ne le protège pour l'instant. En plus, le manque d'information conjugué à l'analphabétisme sont considérés comme des facteurs handicapants. D'où la nécessité d'une nouvelle approche. “Actions de proximité”, est la nouvelle stratégie adoptée pour la protection du consommateur. Elle sera le thème de la rencontre aujourd'hui à Rabat, organisée par le département de Rachid Talbi Alami. Pour cette édition, l'attention sera portée sur le jeune consommateur, une cible particulièrement prisée par les opérateurs économiques. Ainsi, une convention de partenariat sera signée ce lundi entre le ministère du Commerce et celui de l'Education nationale et de la Jeunesse. L'objectif est de mettre en place des programmes spécifiques de formation et de sensibilisation dans le domaine de la protection du consommateur. “Il s'agit de développer une consommation adulte et responsable chez le jeune”, selon les responsables au ministère du Commerce.Plus concrètement, un programme sera défini chaque année pour mettre en place des thèmes pratiques qui intéressent de près les jeunes consommateurs.Déjà une première action a été initiée. Un cours pédagogique en arabe sur l'étiquetage des produits alimentaires a été administré à une trentaine d'élèves la semaine dernière dans une école-pilote à Rabat. Pour développer ce réflexe chez ces jeunes, une visite guidée a été organisée dans une grande surface de la place. . Programmes spécifiquesPour Benkaddour, de la Confédération des associations des consommateurs, le “consumérisme” doit faire partie intégrante du programme pédagogique des élèves : “Il s'agit de parfaire l'éducation de ces jeunes afin de les initier au droit fondamental d'un consommateur”, explique-t-ilLes jeunes analphabètes ne sont pas en reste. Des programmes spécifiques seront conçus pour cette population dont l'âge varie entre 15 et 29 ans, selon Benkaddour. En effet, cette catégorie de consommateurs ne peut juger de la qualité des services et des prestations qui lui sont fournies. “Les associations doivent se mobiliser et partir à la rencontre de ces jeunes afin de les former sur les réflexes à adopter”, indique-t-il. Afin de renforcer le mouvement consumériste au Maroc, un programme d'appui et d'assistance en faveur des associations a été mis en place en collaboration avec l'agence allemande de coopération technique, GTZ. Il s'agit d'améliorer la qualité des produits alimentaires et d'élaborer une stratégie de proximité. Mohammed EL HARRATI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc