×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Jettou annonce les chantiers de la rentrée

Par L'Economiste | Edition N°:2323 Le 20/07/2006 | Partager

. La refonte des statuts du foncier agricole en tête. Grève des collectivités locales: Un début d’accordDriss Jettou revient à la charge. Il a répondu, mardi dernier, aux réactions des Conseillers sur le bilan social du gouvernement présenté la semaine dernière. Des conseillers qui avaient apporté un large soutien à l’action du gouvernement tout en marquant des réserves sur l’évolution de certains dossiers. S’il est un secteur qui a suscité le plus d’échos, et de scepticisme, c’est bien l’agriculture, jugée à la traîne. Le Premier ministre a mis en avant le programme gouvernemental visant à combler les déficits enregistrés. Point focal de cette vision, la formation professionnelle et la lutte contre l’analphabétisme fonctionnel dans le secteur. La révision des statuts du foncier, en vue de leur unification, est en marche. Et une série de contrats-programmes sont en préparation avec des organisations interprofessionnelles afin d’augmenter la productivité, améliorer la qualité et promouvoir la commercialisation des produits agricoles. Pour cela, des cartes agricoles sont également en élaboration. Le but est d’adapter les cultures au potentiel réel des terres. Le Premier ministre a aussi annoncé l’adoption de plusieurs mesures pour la saison prochaine. Celles-ci portent sur l’encouragement de l’investissement dans l’agriculture, l’adaptation des financements aux besoins des PME et TPE, la régulation de l’eau d’irrigation et la promotion des partenariats public-privé. Sur ce registre, Jettou s’est attardé sur l’opération Sodea-Sogeta, objet de plusieurs critiques. Certains Conseillers ont même demandé la mise en place d’une commission d’enquête. Précisant qu’il s’agit de locations, et non pas de cessions, le Premier ministre a affirmé que cette opération s’est déroulée de manière transparente. «Et nous interviendrons de la manière la plus ferme en cas de dépassements», s’est-il engagé. Qui dit agriculture dit céréales. La hausse de production enregistrée cette année en la matière (86 millions de quintaux) fait craindre une chute des prix. Jettou rassure en évoquant les mesures adoptées: maintien de la protection douanière et des prix à l’importation (compris entre 260 et 270 DH le quintal). Le prix national de référence pour le blé tendre est fixé à 250 DH le quintal. Les primes bihebdomadaires de stockage demeurent de mise pour le blé tendre acheté entre juin et septembre 2006. A rappeler qu’à fin juin, 8 millions de quintaux de blé tendre ont été commercialisés. Autre secteur sensible, l’emploi. Des doutes ont été émis quant au degré d’efficacité de la politique gouvernementale en la matière, réduite pour certains conseillers à des effets d’annonce. «Nous sommes déjà dans la mise en œuvre des stratégies adoptées. Et certaines commencent à apporter leurs fruits». Le Premier ministre en veut pour exemple la baisse du taux de chômage à 9,8%, l’intégration de 19.000 jeunes, sur un total de 30.000 postes budgétaires programmés cette année et le fort intérêt des porteurs de projets quant au programme Moukawalati. Sans parler des 12.000 postes prévus cette année dans le secteur public. 1,2 million de chercheurs d’emploi ne trouvent cependant pas preneurs. Pour augmenter leur employabilité, Jettou a rappelé le programme Taâhil. Les frais de formation peuvent aller jusqu’à 78.000 DH par bénéficiaire dans les spécialités liées aux TIC. «Il est malheureux de constater que, malgré ces efforts, certains de nos jeunes diplômés chômeurs ont recours à des méthodes que ni nos traditions ni notre religion n’admettent, notamment quand ils menacent de se suicider», a-t-il déploré. Jettou est également revenu sur l’amélioration en cours du climat de travail. L’adoption du code de travail n’a d’égal que les problèmes liés à son application. C’est le cas pour les interprétations faites du cumul des indemnités, de la médecine du travail, des agences de travail temporaire. Admettant cette situation, le Premier ministre a annoncé que des consultations étaient en cours en vue d’une meilleure application de ce code. «Des négociations sont également menées pour adopter la loi sur la grève et sur l’indemnisation de la perte de travail», a encore annoncé Jettou. De même, un accord a été trouvé avec les collectivités locales, consacrant les libertés syndicales et stipulant l’amélioration de la situation financière de certaines catégories du personnel. Le Premier ministre a cependant conditionné la réussite du dialogue engagé par un arrêt de la grève. Egalement en chantier, l’enseignement et la formation. La question du surpeuplement de certaines classes du primaire et du secondaire a été soulevée. Le Premier ministre a précisé que des améliorations ont été enregistrées cette année. Les classes du primaire comptant entre 41 et 45 élèves représentent 5,7% du total contre 8,3% l’année dernière. Au secondaire, elles sont passées de 26% à 19,7%.


Désencombrement

Revenant sur le secteur de la santé, Jettou a mis en relief la mise en place imminente du Régime d’assistance médicale au profit des plus démunis (Ramed) et l’effort de mise à niveau des établissements de santé publique. Et de conclure sur les résultats positifs enregistrés au niveau de l’habitat et de la modernisation des secteurs publics. Pour le secteur de l’habitat, Jettou a notamment cité le programme Villes sans bidonvilles (82 villes et 277.000 familles concernées), la requalification de 62 quartiers, sur un total de 191 programmés et la création de 6 nouvelles villes (Tamesna, Tamansourt, Zenata, Tagadirt, Lakhyayta et Meloussa). Concernant la modernisation des secteurs publics, le Premier ministre a fait part des résultats obtenus suite à l’opération de départs volontaires. Celle-ci a permis une réduction de 7,59% des effectifs et 8,5% de la masse salariale. Quelque 12% des bénéficiaires ont monté leurs propres projets.Tarik QATTAB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc