×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Jerada: La campagne plus intense en milieu rural

Par L'Economiste | Edition N°:2601 Le 03/09/2007 | Partager

. Les candidats comptent y puiser des voix. 27 listes pour 2 sièges L’ambiance est digne d’un western spaghetti. L’air est chauffé à blanc et seuls quelques téméraires osent sortir sous le soleil brûlant. Comme d’habitude. Même la campagne électorale qui entame pourtant sa dernière ligne droite, ne semble pas perturber le calme de l’ancienne cité minière. En fait, les candidats ont choisi de faire campagne principalement dans le milieu rural où les électeurs semblent plus réceptifs. Ainsi, 27 listes représentant tous les courants politiques, sont en lice pour 2 sièges. La participation au vote, expliquent certains militants, est plus importante en milieu rural qu’en milieu urbain. A noter que la circonscription compte 68.705 électeurs, dont 26.500 à Jerada. Ainsi, des convois de militants sillonnent les douars jusqu’aux limites de la frontière maroco-algérienne pour défendre les couleurs de leurs partis. Mohamed Abdellaoui et Bachir Amnoune, respectivement tête de liste du MP et de l’UC, le confirment: «C’est là que se joueront les élections.» Là, les gens ont encore de l’espoir et, de l’avis d’observateurs, ces derniers iront en masse aux urnes. Pourtant, beaucoup n’ont pas encore retiré leurs cartes d’électeurs. Ils le feront, comme à l’accoutumée, le jour du vote pour ne pas avoir à faire deux voyages. Par contre, en ville, les gens sont plutôt désabusés et n’attendent aucun changement. «Il faut les remotiver avec des programmes cohérents», souligne une militante associative. Quant aux pronostics, la bataille s’annonce très serrée entre Amnoune, Abdellaoui, Kamal Daoudi (RNI) et Mohamed Daghou (Al Ahd), président du Conseil municipal de la ville de Jerada. El Mokhtar Rachidi (PSU) pourrait également renouveler son mandat parlementaire. De notre correspondant,Mohammed Zerhoudi

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc