×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Jean Patou au Maroc à travers Caraïbes : Un grand "nez" raconte un parfumeur

    Par L'Economiste | Edition N°:178 Le 04/05/1995 | Partager

    Les parfums Jean Patou sont en vente au Maroc distribués par la société Caraïbes. Jean Kerléo, "nez" exclusif de cette marque de luxe française, est l'un des 3 meilleurs parfumeurs du monde. La légendaire fragrance Joy est la plus chère de la planète.


    Dans le monde de la parfumerie de luxe, 3 prodigieuses maisons se distinguent des autres, notamment par le privilège de posséder leur propre "nez" exclusif: Guerlain, Chanel et Jean Patou. La présence à Casablanca de M. Jean Kerléo, parfumeur créateur de Jean Patou, pour le lancement de la marque au Maroc, était donc un grand honneur pour Caraïbes, distributeur exclusif.
    Jean Patou emploie aujourd'hui 150 personnes et réalise un chiffre d'affaires mondial de 350 millions FF, dont 40% en France. La distribution est assurée par ses agents distributeurs et ses 5 filiales à travers le monde.
    Si Jean Patou est mondialement réputé pour le raffinement de ses parfums, il est aussi un grand nom de la haute couture, son domaine de création d'origine, dans lequel il séduit la haute société cosmopolite dès la présentation de sa première collection en 1919. Vers 1987-88 Jean Patou déserte la haute couture avec le départ de la maison de Christian Lacroix.
    C'est en 1925 que Jean Patou ajoute à ses créations le parfum comme nouvelle touche de séduction. Naîtront successivement "Le sien", "Moment suprême", "Cocktail dry", "Cocktail sweet" et "Cocktail bitter sweet". En 1927, en honneur au bateau "Le Normandie", il crée la première huile solaire, "Chaldée".

    Roses marocaines


    En 1929, pour exorciser la crise, Jean Patou demande à son parfumeur de l'époque, Henri Alméras, de créer un parfum sans tenir compte du prix des matières premières. Jean Patou l'offrirait comme cadeau à des clientes et amies. Ainsi est né "Joy" en 1930, "le bouquet le plus cher au coeur des femmes", le parfum le plus cher du monde. Une composition des produits floraux naturels les plus beaux et les plus chers, jasmin et rose de Mai de Grasse. Le pollen des roses de Grasse est transformé directement dans les laboratoires de Jean Patou. Le résultat donne l'absolu, véritable quintessence de la fleur. Cet absolu, avec son parfumage très capiteux, est le plus cher au monde : 45.000 FF le kg. Il faut 370 fleurs de rose pour obtenir un kg de fleurs, 308.000 fleurs pour un kg d'absolu. "Jean Patou est l'un des plus grands consommateurs de roses au monde et le 2ème consommateur mondial de jasmin naturel, dont le kg d'absolu (6 millions de fleurs pour l'obtenir) revient à 150.000 FF. Pour réaliser une once d'extrait de Joy, 10.600 fleurs de jasmin et 28 douzaines de roses sont nécessaires", indique M. Kerléo. Une partie de ces roses et de ces fleurs de jasmin sont achetées au Maroc. Joy, grand classique et hors modes, parfum somptueux, est considéré comme l'un des plus beaux joyaux de la parfumerie française et représente actuellement 24 à 25% des ventes de Patou.

    Dès la fin des années 30, d'autres fragrances sont lancées: Colony, L'heure attendue (1946), Monsieur Net, premier parfum pour homme en 1956, Câline, parfum pour jeune fille en 1964.
    En 1967, Jean Kerléo est invité à rejoindre la maison Jean Patou. il avait entamé sa carrière 12 ans auparavant chez Héléna Rubinstein et en 1965 il avait obtenu le premier Prix du "Meilleur parfumeur de France". Chez jean Patou, il jouera un rôle majeur dans la création des parfums, tout en s'occupant également de tous les produits dérivés et de l'achat des matières premières destinées à la fabrication des parfums. Jean Kerléo a créé "1000" en 1972, "Eau de Patou" en 1976, "Eau de 1000" en 1977, "Patou pour Homme" en 1980, "Sublime", le dernier, en 1992, et qui représente 50% des ventes de Patou. "Ma Collection" en 1984 désigne le relancement de la collection des 12 parfums créés depuis 1925.

    Du rêve, de l'émotion


    Un parfum de marque prestigieuse peut-il disparaître ? "Sur les 200 à 300 parfums qu'a créés Guerlain il n'en perdure qu'une quinzaine, note M. Kerléo. Pour Jean Patou, une douzaine ont disparu. Il existe chez les grandes marques des parfums qui ont une vie encore plus éphémère: les parfums événementiels, purs caprices de parfumeurs. Jean Patou par exemple avait donné le jour à un parfum spécialement pour une "Chasse au lion aux Bois de Boulogne", qu'il avait organisée et qui ne survécut pas à cette extravagance".
    Pour Jean Kerléo, un parfum, qui part d'une idée, est porteur de rêve et d'émotion. Ses créations lui sont inspirées par ses promenades en campagne, ses voyages ou certaines personnes, des femmes particulièrement, et aussi de son excellente mémoire olfactive. "Certaines journées sont très prolifiques mais d'autres sont désespérément stériles", dit M. Kerléo. Parfois, comme un musicien, il se réveille au milieu de la nuit avec une illumination.

    Jean Patou est une des rares maisons utilisant en quantités importantes des matières premières naturelles. "Jusqu'à la fin du siècle dernier, on recensait une centaine de produits naturels et les produits synthétiques n'existaient pas, explique M. Kerléo. Depuis que ces derniers ont été découverts, on dispose de milliers de matières premières. Rien qu'en décortiquant une rose, on obtient une centaine de constituants chimiques. Globalement, aujourd'hui un parfum contient 75% de composants synthétique et 25% de composants naturels. Les parfums Jean Patou sont à base de 50% de matières premières naturelles".

    Bouchra LAHBABI.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc