×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

«Je suis optimiste quant à la ratification de l'accord de Kyoto» Entretien avec Zéphirin Diabré, administrateur associé du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)

Par L'Economiste | Edition N°:1141 Le 12/11/2001 | Partager

. La protection de l'environnement constitue un des axes stratégiques du PNUD. Au Maroc, l'Organisation oeuvre notamment en matière de lutte contre la désertification et la promotion de la biodiversité- L'Economiste: En tant que chef de délégation du PNUD à Marrakech, quels ont été vos apports dans le cadre de ces négociations? - Zéphirin Diabré: Par définition, nous ne sommes pas partie prenante des négociations. Nous ne sommes ni un pays ni un membre de la Conférence des parties. Nous sommes le bras armé des Nations Unies pour le développement. A cet effet, notre mandat consiste à attirer l'attention des participants sur le fait qu'il faut aborder la question du changement climatique sous l'angle du développement durable. Ce n'est pas uniquement une question d'environnement. Il s'agit aussi de développement et de lutte contre la pauvreté. Cette vision doit régner non seulement lors des travaux, mais également dans la mise en place des mécanismes d'application.- Quelles sont vos impressions à l'issue de votre participation à la conférence? - Mon état d'esprit est le reflet de ce que tout le monde pense ici. Nous avons mille et une raisons d'être optimistes sur la ratification du Protocole de Kyoto. A Marrakech, il s'agissait de finaliser quelques détails opérationnels, notamment concernant les mécanismes de financement afin de s'assurer qu'avant la réunion de Johannesburg prévue pour l'an prochain, le Protocole de Kyoto soit ratifié. Actuellement, seuls 40 pays ont ratifié ce protocole, essentiellement des pays en voie de développement qui ne sont d'ailleurs pas les principaux responsables de l'émission des gaz à effet de serre. Nous souhaitons qu'après Marrakech, au moins une cinquantaine de pays, surtout les plus industrialisés, auront ratifié le Protocole de Kyoto, ce qui lui permettra d'entrer en vigueur.- Quelles sont les principales activités du PNUD en matière de préservation de l'environnement? - Le secteur de l'environnement est l'un des principaux domaines de concentration du PNUD. Il fait partie des six domaines thématiques sur lesquels nous comptons mener notre action “d'assistance technique” et de “ren-forcement des capacités”. Au PNUD, nous commençons d'abord par sensibiliser les pays que nous assistons et l'ensemble de la communauté internationale sur l'importance du thème de l'environnement. Nous oeuvrons ensuite à faire intégrer la composante environnementale dans les politiques et les plans de développement des pays. Enfin, nous assistons les pays à ratifier un certain nombre de conventions internationales. C'est le cas du Protocole de Kyoto pour lequel nous insistons non seulement sur la ratification mais également sur les modalités de mise en oeuvre. C'est le cas notamment au Maroc, où nous avons des actions concernant la mise en oeuvre des conventions sur la désertification ou sur la biodiversité. Le thème des “renforcements des capacités” est aussi très important. Cela consiste à aider les pays concernés à disposer de leurs propres moyens afin de conduire à terme les différents projets, dont ils ont besoin.Propos recueillis par Abdelmohsin EL HASSOUNI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc