×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    International

    Japon: Livedoor diffuse les infos d’Al Jazeera sur Internet

    Par L'Economiste | Edition N°:2122 Le 04/10/2005 | Partager

    . Objectif: Diversifier les contenus du portail le plus populaire au Japon L’un des portails Internet les plus populaires au Japon, Livedoor, dirigé par le jeune Takafumi Horié, a annoncé, lundi 3 octobre, la signature d’un contrat exclusif avec la chaîne de télévision basée au Qatar, Al Jazeera pour la reprise de ses contenus, traduits en japonais. Livedoor va ainsi distribuer en japonais les informations d’Al Jazeera sur Internet dans le but de «diversifier les contenus» de son portail, a-t-il expliqué dans un communiqué. Al Jazeera, souvent appelée «la CNN arabe», a acquis sa célébrité mondiale grâce à sa couverture exclusive de l’intervention militaire américaine en Afghanistan en 2001 et à la diffusion des cassettes vidéo du chef du réseau terroriste Al Qaïda, Oussama ben Laden. La couverture de la chaîne est régulièrement dénoncée par Washington, qui l’accuse de se faire le porte-parole des groupes islamistes les plus extrémistes, notamment en Irak. Le patron de Livedoor tente en permanence par diverses méthodes, et avec plus ou moins de bonheur, d’accroître l’audience de son portail face aux rivaux comme Yahoo! géré, au Japon, par Softbank. Surnommé «Horiémon» en raison de sa ressemblance avec le personnage de bande dessinée Doraemon, Takafumi Horié, 32 ans, a ainsi tenté sans succès en 2004 de s’offrir une équipe de base-ball. En septembre, il s’est présenté comme candidat indépendant aux élections législatives anticipées provoquées par le Premier ministre, Junichiro Koizumi. En dépit de sa popularité auprès des jeunes, il s’est fait battre par un cacique de la circonscription d’Hiroshima (ouest) où il avait été parachuté.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc