×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Itissalat Al-Maghrib se restructure

Par L'Economiste | Edition N°:379 Le 16/11/1998 | Partager

Itissalat Al-Maghrib ambitionne de devenir "une entreprise citoyenne" et affûte ses armes avant d'affronter la concurrence. L'opérateur a adopté un nouvel organigramme.

Itissalat Al-Maghrib (IAM) essaye de s'adapter au nouveau contexte de la concurrence et orienter sa stratégie vers le client. En effet, longtemps érigé en monopole (qu'il détient encore de fait), l'opérateur national est condamné à la mutation conformément à la loi 24/96 sur la réforme du secteur des télécoms.
Depuis sa transformation en société anonyme, l'ex-ONPT s'est pris en main. Il faut dire que la qualité de ses services, aussi bien dans l'accueil que dans le commercial, en a grandement besoin. D'ailleurs, lors de son point de presse le 11 novembre(1),
M. Abdessalam Ahizoune, son président-directeur général, l'a reconnu implicitement en affirmant qu'il n'est pas facile pour les employés d'IAM de changer de culture en devenant une entreprise "normale" du jour au lendemain.
L'opérateur vient d'adopter un nouvel organigramme dont les objectifs répondent à quatre préoccupations. En premier lieu, "être plus proche du client" : réserver un bon accueil aux abonnés et assurer de meilleures prestations. Les responsables l'ont souvent dit: ils ambitionnent de faire d'IAM une "entreprise citoyenne".
C'est ainsi que la structure de l'entreprise est désormais organisée autour de quatre départements. La lourde charge de l'activité commerciale est déléguée à l'ex-directeur central des Télécommunications, M. Larbi Guédira, qui aura entre autres tâches à faire d'IAM une entreprise compétitive. Et c'est sur ce point que l'opérateur est attendu.
En plus de la commercialisation des produits, sa mission sera de conduire le développement des marchés du mobile, du multimédia et de la téléphonie publique et de gérer la force des ventes, la tarification des prestations et l'information du public.
Dirigé par M. Mourad Akalay, le Pôle Développement, pour sa part, se charge principalement de préparer l'avenir d'IAM et d'élaborer sa stratégie. Il prépare ainsi la vision à long terme et participe à la mise en place des partenariats avec les institutions locales et les opérateurs internationaux. Ce pôle se charge également d'adapter les actions de l'opérateur aux cadres réglementaire et législatif. Le troisième département créé par IAM concerne l'infrastructure. Géré par M. Hmadou, il a pour mission la réalisation des programmes d'équipement et d'exploitation du réseau national et international. C'est donc ce département qui a en charge l'ingénierie, le suivi des programmes d'extension et de modernisation. Dernier pôle, mais non des moindres, celui des Ressources. A sa tête, M. Karim Bernoussi, ex-cadre de l'ancien Ministère de la Pêche Maritime, à qui revient la tâche de changer "les mentalités".
Outre la gestion des ressources humaines, matérielles et financières, ce pôle définit la politique de l'emploi, de la formation et de la promotion du personnel.

Badra BERRISSOULE


(1) Cf L'Economiste n° 377 du 12 novembre 1998.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc