×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Marchés Financiers

Israël: Comment le candidat centriste veut gagner les élections

Par L'Economiste | Edition N°:418 Le 08/01/1999 | Partager

En présentant son programme politique, M. Amnone Lipkin-Shahak, l'ancien chef d'état-major israélien, cherche à donner aux Israéliens une autre alternative par rapport aux deux blocs politiques du pays représentés par le Likoud et les Travaillistes.


M. Shahak donne l'image d'un candidat politique «ambitieux». Considéré par les analystes israéliens comme un sérieux favori dans la course aux élections, il a annoncé les grandes lignes de son programme politique lors d'une émission de télévision.
Présumé représenter une «formation politique centriste propre», il fait du processus de paix dans la région du Proche-Orient l'un de ses chevaux de bataille.
Sur la question de la création d'un Etat palestinien, les propositions de M. Shahak n'apportent pas d'éléments nouveaux. Il a déclaré à cet effet, «qu'il n'y a pas de réponse univoque à cette question». A ce sujet, le principal outsider israélien reste donc vague et ne propose pas des scénarios pour relancer les négociations de paix.

Pour le candidat centriste, l'Etat de la Palestine existe déjà sur le terrain. La question épineuse qui l'intéresse est de savoir s'il faut démilitariser cet Etat ou pas. De son avis, ce problème ne peut trouver sa résolution que si les Palestiniens se plient aux conditions de sécurité combien chères à Israël. «L'Etat palestinien doit être le fruit d'une négociation», a-t-il déclaré. A ce titre, la capitale Jérusalem «devra rester sous la souveraineté». Les déclarations de M. Shahak ne vont pas laisser indifférents le gouvernement palestinien. De l'avis de plusieurs observateurs, le candidat du centre déçoit les plus optimistes des Palestiniens. Pour leur part, certains analystes considèrent qu'il ne faut pas s'attendre à des miracles avec l'éventuel succès de M. Shahak dans les élections anticipées.
Reconnaissant le problème que représentent certaines colonies juives, le candidat de la formation du centre a précisé qu'il est important de réfléchir sur les conditions de leur conservation. A ce sujet, il semble qu'il y a des décisions difficiles à prendre.
La position de l'ex-chef d'état-major israélien sur le retrait éventuel d'Israël du plateau du Golan est pratiquement similaire à celle du travailliste Yitzhak Rabin, assassiné en 1995. «Le tracé des frontières avec la Syrie ne sera fixé que lorsque les questions touchant à la sécurité, à l'eau, à la normalisation et nos colonies dans le Golan auront été réglées», a-t-il annoncé.


«Netanyahu dangereux»


Sur le plan économique et social, M. Shahak ambitionne de réduire le taux de chômage à 6% dans les deux prochaines années. Il a critiqué sévèrement la politique économique du gouvernement de Netanyahu. En limitant le taux d'inflation à 4%, les auteurs de cette politique ont vu le taux de chômage augmenter à 8,5%.
Dans ses déclarations à la télévision, M. Shahak a répété haut et fort que le Premier ministre actuel est une menace pour l'Etat d'Israël. Il a estimé que Netanyahu «divise le peuple pour ses propres intérêts».
Pour appuyer son point de vue là-dessus, le candidat centriste a évoqué qu'il a été fermement opposé à la mise en oeuvre d'un projet initié par Netanyahu en 1996 et dont les conséquences auraient été dangereuses pour la sécurité de l'Etat d'Israël.

Mohamed DOUYEB


Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc