×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Israël suspend tous contacts avec les Palestiniens

    Par L'Economiste | Edition N°:2132 Le 18/10/2005 | Partager

    . Des restrictions sévères imposées en CisjordanieIsraël a décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre tous les contacts avec l’Autorité palestinienne, après une attaque palestinienne dans laquelle ont péri, dimanche 16 octobre, trois colons israéliens en Cisjordanie. Les contacts israélo-palestiniens au niveau de commissions mixtes, notamment sur le transfert à l’Autorité palestinienne du contrôle sécuritaire des villes de Cisjordanie, avaient été récemment ravivés dans la perspective d’un prochain sommet entre le Premier ministre israélien Ariel Sharon et le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas. Par ailleurs, Israël a décidé d’imposer de “sévères restrictions” à la population palestinienne de Cisjordanie, notamment à la circulation, selon un officier supérieur de l’armée. Parmi les mesures citées figurent notamment l’interdiction pour les Palestiniens de circuler entre les villes de Cisjordanie autrement qu’à bord de moyens de transport en commun, le rétablissement des barrages de contrôle routier et des mesures de blocus des villes palestiniennes. Ces mesures ont été décidées après des consultations tenues dimanche 16 octobre par le ministre de la Défense, Shaoul Mofaz, avec des responsables de l’armée dans la foulée des attaques palestiniennes en Cisjordanie. La décision d’Israël de geler les contacts et de durcir les restrictions en Cisjordanie après une attaque meurtrière est une forme de “punition collective” contreproductive, ont indiqué lundi 17 octobre des responsables palestiniens. “Nous condamnons la décision israélienne d’imposer des restrictions à la circulation en Cisjordanie qui affecteront la vie de tous les Palestiniens”, a déclaré le Premier ministre Ahmed Qoreï à la presse à Ramallah. Ces mesures ne feront que renforcer les radicaux palestiniens et affaiblir le dirigeant modéré Mahmoud Abbas qui doit être reçu le 20 octobre à Washington par le président George W. Bush, a estimé le ministre de la Planification, Ghassan Al-Khatib. “Nous regrettons ces mesures qui sont une forme de punition collective. Elles conduiront à plus de complications et n’apporteront ni paix ni sécurité”, a renchéri le négociateur en chef palestinien, Saëb Erakat.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc