×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Irak: Le Pentagone reconnaît l’usage de phosphore blanc

Par L'Economiste | Edition N°:2153 Le 17/11/2005 | Partager

. L’arme chimique aurait servi contre des civils L’armée américaine a utilisé du phosphore blanc lors des opérations contre la ville irakienne de Falloujah fin 2004, a confirmé un porte-parole du Pentagone interrogé mardi 15 novembre par la BBC.“Nous l’avons utilisé comme arme incendiaire contre des combattants ennemis”, a déclaré le lieutenant-colonel Barry Venable, en réponse à une question.La chaîne d’information italienne RaiNews 24 affirmait le 8 novembre, dans un reportage, que les forces américaines avaient utilisé le phosphore blanc à Falloujah en novembre 2004. Selon la Rai, cet agent provoquant des brûlures mortelles aurait servi contre des civils, parmi d’autres armes chimiques.“Le phosphore blanc est une arme conventionnelle. Ce n’est pas une arme chimique”, a répliqué mardi le porte-parole américain: “Il n’est pas illégal”.“Nous l’utilisons en priorité comme un agent obscurcissant, pour des écrans de fumée ou pour illuminer des cibles”, a-t-il précisé. “C’est toutefois une arme incendiaire qui peut être utilisée contre des combattants ennemis”.Le lieutenant-colonel Venable a expliqué à la BBC la technique d’emploi du phosphore blanc mise en oeuvre à Falloujah.“Quand vous avez des forces ennemies à couvert, que votre artillerie à explosifs puissants n’a pas d’impact et que vous voulez les sortir de ces positions”, a-t-il dit, “l’une des techniques est de tirer du phosphore blanc dans la position. Les effets combinés du feu et de la fumée, et dans certains cas la terreur causée par l’explosion, les feront sortir des trous, de façon à ce que vous puissiez les tuer avec des explosifs puissants”.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc