×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Irak: Fin de mission pour les Américains

Par L'Economiste | Edition N°:3353 Le 02/09/2010 | Partager

. Coût global: 1.000 milliards de dollars et 4.400 Américains tués . Obama appelle à former au plus vite un gouvernement irakien Le président américain Barack Obama a officiellement annoncé mardi dernier la fin de la mission de combat de l’armée américaine en Irak, sept ans après l’invasion du pays qui avait provoqué la chute de Saddam Hussein.«Aujourd’hui, j’annonce que la mission de combat en Irak est terminée. L’opération Liberté en Irak est achevée et les Irakiens sont désormais responsables de la sécurité de leur pays», a déclaré Obama dans son discours depuis le Bureau ovale à la Maison Blanche. Après les «énormes sacrifices consentis par l’Amérique pour mettre le futur de l’Irak entre les mains de son peuple», l’heure est maintenant venue de partir et «de reconstruire» notre propre nation, ajoute-t-il.En effet, quelque 100.000 hommes ont déjà été retirés du théâtre irakien depuis l’arrivé d’Obama. «Affirmant qu’il remplirait jusqu’au bout sa promesse de quitter l’Irak rapidement, le président américain a précisé que les 50.000 hommes qui restaient sur le terrain pour assister les forces de sécurité irakiennes, quitteraient l’Irak à leur tour, le 31 décembre 2011 comme prévu», relève le quotidien Le Figaro. Cependant, le président a appelé les dirigeants irakiens à former au plus vite un gouvernement. «Aujourd’hui, j’encourage les dirigeants irakiens à aller de l’avant avec un sentiment d’urgence afin de former un gouvernement juste, représentatif et responsable devant le peuple irakien», recommande-t-il.La guerre en Irak a coûté très cher aux Etats-Unis, même s’il est difficile de savoir précisément combien. La décision du président Obama de retirer les troupes de combat du pays envahi en 2003 ne permettra pas forcément d’alléger beaucoup le coût du conflit. L’administration Obama aurait pourtant bien besoin d’un peu de répit dans les dépenses fédérales. Lors de son discours, Obama a évoqué le chiffre de 1.000 milliards de dollars. Selon le CBO, la Cour des comptes américaine, le fait d’avoir ramené le nombre de soldats américains en Irak à 50.000 ne permettra de réaliser que 67 milliards de dollars d’économie au cours des deux prochaines années.Obama a en outre estimé que la guerre et son financement à crédit avaient bouleversé l’économie américaine, poussant le pays à reporter des décisions difficiles sur l’énergie, l’éducation ou l’industrie. Se voulant rassembleur en ces temps de crise, il a appelé le pays à dépasser ses différences pour s’attaquer à ces défis internes.Il faut bien noter que la guerre en Irak a causé la mort de 4.400 militaires américains et d’au moins 100.000 civils irakiens.Le président US a souligné que le départ d’Irak permettrait de concentrer les forces militaires américaines sur l’Afghanistan. Pour Obama: «aucun défi n’est plus essentiel à notre sécurité que celui d’al-Qaida, dont la direction reste installée dans la région frontalière de l’Afghanistan et du Pakistan». M. Az

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc