×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Investissements: Les néerlandais accompagnent les MRE

Par L'Economiste | Edition N°:2758 Le 17/04/2008 | Partager

. 7 candidats à la mission start-up2 . Secteurs concernés: santé, pêche, télécoms, habillement et tourismeAccompagner le retour des jeunes MRE au bercail, c’est la mission que s’est assignée la fondation IntEnt (International entrepreneurship). L’idée est de les aider à réaliser des projets d’investissement dans leur pays d’origine. Une mission start-up composée de 7 marocains basés aux Pays-Bas est en visite actuellement au Maroc. Objectif: soutenir des jeunes entrepreneurs, désireux d’investir au Maroc. Les sessions de préparation ont débuté aux Pays-Bas, par un workshop dans le but de sensibiliser les candidats au climat des affaires au Royaume. Le déplacement au Maroc, qui durera jusqu’au 27 avril, est une 1ère approche de l’environnement économique du pays. Des rendez-vous sont pris pour chacun des candidats pour leur permettre d’approcher le secteur dans lequel ils souhaitent investir et compléter sur place leurs projets. Ces derniers concernent des secteurs très divers: santé, pêche, télécoms, habillement, tourisme… Ilham Grinate, 31 ans, cadre bancaire se dit prête à rejoindre son pays d’origine. «Notre premier contact avec les responsables du CRI et les banques nous conforte dans ce choix de rentrer. Nous avons pu nous rendre compte des facilitations offertes aux jeunes entrepreneurs», dit-elle. Sanassin Maftouhi, collaborateur audiovisuel auprès d’une université à Amsterdam, a eu l’idée, avec 2 associés, de réaliser un élevage de poissons. «Entreprendre est un objectif que l’on va certainement réaliser au Maroc. L’objectif est de partager notre expérience acquise aux Pays-Bas», assure-t-il. Quant à Amal Amghane, 27 ans, administrateur, elle projette d’ouvrir un magasin de robes de soirée. «La mission Start-up 2 m’a permis de découvrir, en peu de temps, le monde des affaires au Maroc et de bénéficier d’une assistance professionnelle pour la réalisation de l’étude de marché». Pour rappel, une 1re mission avait eu lieu l’année dernière. Parmi les projets sélectionnés, plusieurs ont abouti. C’est le cas de celui de Mehdi Hadadi, venu rencontrer les candidats de cette édition pour leur prodiguer, à son tour, ses conseils. Il a créé la société Nelmar, d’exportation de fruits et légumes et s’apprête à lancer une autre affaire d’importation de produits de marque. Les candidats s’accordent à dire que l’aide technique de l’institution est primordiale dans l’encouragement à l’initiative. IntEnt , financée par le ministère néerlandais de la Coopération Internationale, la commission européenne et des ONG, propose des programmes qui facilitent la création de nouveaux business. La fondation a un bureau de coordination et dispose d’un réseau de conseillers d’affaires dans plusieurs pays : Ghana, Turquie, Afghanistan IntEnt Maroc est le premier bureau étranger créé, il y a 11 ans. Jihane Kabbaj

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc