×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Investissements: La Russie rattrape la Chine

    Par L'Economiste | Edition N°:2576 Le 24/07/2007 | Partager

    . Les investissements en capital fixe ont atteint en juin le record de 16,6 milliards d’eurosLA Russie rattrape désormais la Chine en terme d’investissements, commentaient hier les analystes à Moscou, après la publication des chiffres officiels des investissements, en hausse de 27,2% en juin 2007 par rapport à juin 2006. Les investissements en capital fixe ont atteint en juin le record de 579,8 milliards de roubles (16,6 milliards d’euros), selon des données de l’agence russe aux statistiques publiées vendredi dernier. «C’est un record absolu depuis 1992, qui porte le taux de croissance des investissements en capital fixe sur le premier semestre 2007 à 22,3%. C’est désormais comparable à la Chine, où la croissance des investissements en capital fixe a atteint 26,7% sur le premier semestre 2007» (dans les zones urbaines), relève la banque d’investissement Deutsche UFG dans une note.  «Les principaux bénéficiaires de ce boom des investissements sont le secteur de l’acier (Evraz et les conduits en acier), les banques (Sberbank et VTB) et l’électricité (le monopole SEU)», ajoute la banque. «Désormais je dis à nos clients que la Russie va connaître cette année un boom tel que nous n’en avons jamais encore vu», commente Ioulia Tsepliaeva, de la banque américaine Merrill Lynch, citée par le journal Kommersant. «La Russie n’a pas connu un tel rythme de croissance dans toute son histoire récente», écrit le journal des affaires Vedomosti, soulignant que les investissements touchent non seulement le secteur des hydrocarbures, mais aussi l’agriculture ou la construction. Ces chiffres sont tirés à la hausse par de grands programmes d’investissement lancés par des groupes tels que le monopole de l’électricité SEU ou le géant gazier Gazprom (29 milliards de dollars d’investissements à lui seuls pour 2007), souligne Vedomosti. Dans un rapport publié en juin, la Banque mondiale soulignait le «boom» des investissements en Russie: les investissements en capital fixe ont progressé de 19,9% sur les quatre premiers mois de l’année, si bien que leur croissance sur l’ensemble de 2007 pourrait dépasser le niveau record (+17,4%) de 2000.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc