×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    Investissements Industriels d'Avril : Chute de 45 % des investissements en un mois

    Par L'Economiste | Edition N°:35 Le 25/06/1992 | Partager

    Au cours du mois d'Avril 1992, le nombre de dossiers ayant reçu le visa de conformité du Ministère du Commerce et de l'Industrie a été de 319 dossiers, dont 88 créations et 231 extensions, enregistrant une augmentation de 33 projets par rapport à Mars 1992 et de 70 dossiers par rapport au même mois de l'année dernière.

    L'investissement global qui au cours de ce mois a été de l'ordre de 841 millions de DH est en diminution de 45% par rapport au mois précédent. II est cependant en augmentation de 14% par rapport au même mois de l année dernière.

    Cet investissement nécessitera des dépenses en devises de 555 millions de DH soit +50% par rapport à Mars 1992 et +17% par rapport à Avril 1991.

    Les emplois à créer sont de 6.662 ce qui représente une diminution de 24% par rapport au mois précédent et - 15% par rapport au même mois de l'année dernière.

    Parmi les affaires initiées au cours du mois d'Avril, 52% visent l'exportation d'une partie ou de la totalité de leur production.

    La participation des promoteurs privés marocains constitue 82% de l'investissement. Les promoteurs étrangers participent quant à eux à hauteur de 16% et les 2% restant reviennent au secteur public.

    L'investissement moyen par dossier est de 3 millions de DH pour la création de 21 emplois nécessitant chacun 126.000DH.

    Au terme des quatre premiers mois de l'année, l'investissement global qui s'est chiffré à 4.038 millions de DH a enregistré une hausse de 50% par rapport à la même période en 1991. L'investissement étranger qui a atteint 1.000 millions de DH en 4 mois progresse de 147% par rapport à la même période de l'année écoulée. L'investissement public a quant à lui augmenté de 148% entre Janvier et Avril 1992.

    L'analyse sectorielle marque la prépondérance des industries textiles et du cuir qui représentent 34% des investissements totaux, 46% des emplois à créer et 31 % du nombre de dossiers.

    Les industries chimiques et parachimiques occupent la 2ème place avec 22% des investissements totaux, 24% des emplois créés et 26% du nombre de dossiers. Les industries agro-alimentaires occupent la troisième place avec 21% des investissements totaux, 10% des emplois créés et 14% du nombre de dossiers. Les industries métalliques et mécaniques viennent ensuite avec 11% des investissements totaux, 11% des emplois créés et 12% du nombre de dossiers. Les entreprises à caractère industriel occupent la 5ème place avec 9% des investissements totaux 8% des emplois créés et 13% du nombre de dossiers. Les industries électriques et électroniques viennent ensuite avec 2% des investissements totaux, moins de 1% des emplois à créer et 2% du nombre de dossiers. Les entreprises de services liés à l'industrie ferment la marche avec moins de 1% des investissements totaux.

    L'analyse régionale marque la prédominance de la Wilaya du Grand Casablanca avec 34% des investissements totaux, 45% des emplois créés et 51% des projets visés.

    La Wilaya de Fes occupe la deuxième place avec 10% des investissements totaux, 5% des emplois créés et 3% des projets visés.

    La Province de Settat occupe la 3ème position avec 9% des investissements totaux, 6% des emplois créés et 3% des projets visés.

    La Wilaya de Rabat vient ensuite avec 7% des investissements totaux, 5% des emplois créés et 6% des projets visés.

    Le reste des régions du Maroc se sont partagé 40% des investissements totaux 38% des emplois créés et 37% des projets visés.

    Représentant 16% du total investis, les investissements étrangers se sont élevés au cours du mois d'Avril à 132 millions de DH, La France vient en tête avec 41 millions de DH soit 31% du total étranger et 4,8% du total investi. Viennent en suite les USA avec 19 millions de DH. l'Italie avec 13 millions de DH, la Syrie avec 9 millions de DH, l'Espagne avec 8 millions de DH, la Suisse avec 5 millions de DH et le Danemark avec 5 millions de DH.

    Sur les 319 dossiers reçus, 160 sont des PMI. Ces projets permettront la création de 3.859 emplois et nécessiteront un investissement de l'ordre de 174 millions de DH dont 85 millions de DH en devises.
    L'investissement moyen par dossier pour les PMI est de 1 million de DH et le coût moyen par emploi est de 45.000DH.

    A.L.

    Investissements Industriels de Casablanca-Anfa en Mai

    55 projets

    Au cours du mois de Mai 1992, le nombre de dossiers d'Investissements industriels ayant reçu le visa de conformité de la délégation du Ministère du Commerce et de l'Industrie de Casa-Anfa s'est élevé à 55. Le montant de l'investissement prévu a été de l'ordre de 99 millions de DH permettant la création d'environ 1.129 emplois.

    Ces projets industriels concernent 11 créations d'unités nouvelles et 44 extensions d'unités déjà existantes.

    Investissements Industriels de Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi au cours du mois de Mai

    99 projets

    Au cours du mois de Mai 1992, le nombre de dossiers d'investissements industriels agréés par la Délégation Préfectorale du Commerce et de l'Industrie de Aïn Sebaâ - Hay Mohammadi s'est élevé à 99 dossiers dont 14 créations et 85 extensions. Par ailleurs plus de 76 additifs ont été traités et agréés au cours de ce même mois. L'investissement global est de l'ordre de 194 millions de DH. Le montant investi pour les créations et les extensions d'entreprise a atteint environ 181 millions de DH. Pour les additifs, le montant investi a été de l'ordre de 13 millions de DH. Les promoteurs nationaux ont assuré 82% de l'investissement global et les 18% restant ont été réalisés par des promoteurs étrangers. Ces investissements entraîneront des dépenses en devises estimées à environ 134 millions de DH et permettront la création de 1.560 emplois.

    Par ailleurs les dépenses occasionnées par l'acquisition des équipements et du matériel, objet de ces dossiers d'investissement et additifs sont de l'ordre de 166 millions de DH.

    A.L.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc