×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Investissements industriels agréés, : La hausse se confirme en mars

    Par L'Economiste | Edition N°:178 Le 04/05/1995 | Partager

    Au cours du mois de mars 1995, l'investissement global a atteint 923 millions de DH. Le secteur chimique et parachimique en est toujours le premier bénéficiaire.


    L'investissement industriel visé conforme par le Ministère du Commerce et de l'Industrie confirme sa reprise de l'année dernière. En effet, après les hausses enregistrées aux mois de janvier et février derniers, l'investissement global a atteint en mars 923 millions de DH, marquant une progression de 20% par rapport au même mois de l'année dernière. Le nombre de dossiers visés et le nombre d'emplois à créer suivent la même tendance avec respectivement 458 dossiers, soit 159 projets de plus que l'année dernière et 6.864 emplois, soit une croissance de 22% par rapport à la même période.
    Parmi les 458 dossiers reçus au cours du mois de mars, 40% sont des projets de création ou d'extension de PMI. Ces dernières ont contribué à hauteur de 19% dans l'investissement global. Les industries textiles en ont bénéficié le plus avec 28% du total des investissements PMI et 41% des emplois.

    Hausse de 44% sur les trois premiers mois


    Au terme des trois premiers mois de l'année, l'augmentation des investissements est encore plus accentuée: 2,55 milliards de DH, soit une hausse de 44% par rapport à la même période de l'année dernière. Dont 2,51 milliards d'investissements privés et 521 millions d'investissements publics.
    Près de 40% des dossiers visés durant le mois de mars portent sur des activités d'exportation.
    Les financements de ces investissements proviennent essentiellement des fonds propres qui y ont contribué à hauteur de 65%. Les crédits bancaires, les crédits fournisseurs et le leasing, n'y ont participé respectivement qu'à hauteur de 26, 5 et 4%.
    Par secteur, l'industrie chimique et parachimique, avec 26% des investissements et 19% des emplois, arrive en tête.
    Cette reprise est, entre autres causes, due au projet d'extension du barrage M'jara et son effet d'entraînement sur la branche bâtiment qui fait également partie du secteur des industries chimiques et parachimiques.

    En seconde et troisième positions figurent respectivement les entreprises à caractère industriel qui se sont accaparé 25% des investissements du mois et 18% des emplois, et la branche agro-alimentaire avec 23% des investissements et 19% des emplois.
    Les industries du textile et du cuir n'arrivent qu'en quatrième position avec 16% des investissements et 37% des emplois.
    Du côté des industries métalliques et mécaniques et des industries électriques et électroniques, les investissements n'ont atteint respectivement que 5 et 4% et les emplois 5% pour les deux branches.
    Les entreprises de services liés à l'industrie ferment la marche avec 1% des investissements. Avec des hausses de 44% des investissements et 13% des emplois, l'évolution sur les deux années pour ce secteur est toutefois positive.
    La Wilaya de Casablanca concentre 38% de l'investissement global du mois de Mars, pour un montant de 348 millions de DH. Au niveau des investissements PMI, la même région arrive en tête avec 34% du total PMI.
    Les provinces de Settat et de Sidi Kacem, avec 8% des investissements pour chacune des deux provinces occupent la seconde position. La différence se situe toutefois au niveau du nombre d'emplois à créer: 9% pour Settat contre 1% pour Sidi Kacem.

    La province de Tanger occupe la 4ème place aussi bien au niveau de l'investissement global (8% du total) qu'au niveau de l'investissement PMI (8% du total PMI).
    Les autres régions se sont partagé les 38% restants d'investissements et les 47% d'emplois à créer.
    Par ailleurs, le MCI fait état de 258 millions de DH d'investissements étrangers, soit 28% du total investi. Par rapport au même mois de l'année dernière, la variation est positive (+43 %).
    La France a conserve sa place de plus grand pourvoyeur avec 73 millions de DH (28,2% du total étranger), principalement destinés aux industries chimiques et parachimiques. L'Espagne qui suit de très près avec 71 millions (27,4% du total étranger) s'est surtout intéressée aux industries électriques et électroniques.
    L'Italie, l'Angleterre et le Luxembourg arrivent respectivement en troisième, quatrième et cinquième positions. Leurs investissements ont été respectivement de l'ordre de 59, 12 et 9 millions de DH. L'Allemagne suit avec 8 millions de DH.
    Enfin, il faut noter qu'en comparaison avec le mois de mars 94 l'investissement public a enregistré un très net recul: -73 %.

    Mohamed BENABID.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc