×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Investissements industriels agréés en Novembre : PMI: 50% du montant global et 48% des créations d'emplois

Par L'Economiste | Edition N°:63 Le 21/01/1993 | Partager

Les investissements industriels visés conformes en Novembre 1992 restent inférieurs à ceux agréés au cours du même mois de 1991. En effet, seuls 244 projets, dont 77 créations et 167 extensions, ont reçu, en Novembre 1992, le visa de conformité du Ministère du Commerce, de l'Industrie et de la Privatisation, contre 259 un mois plus tôt et 267 au cours de la même période de 1991.

L'investissement global, qui a atteint l'ordre de 750 millions de DH, est en recul de 13% d'un mois à l'autre mais en progression de 11% comparé à Novembre l991. Cet investissement, réparti à hauteur de 74,22 et 4% entre les promoteurs marocains, étrangers et le secteur public respectivement, nécessite des dépenses en devises de 479 millions de DH, soit 6% de moins qu'en Octobre et 11% de plus d'une année à l'autre. Ces projets sont financés à 50% par des fonds propres,38% par crédits bancaires, 6% par crédits fournisseurs et 6% par leasing.

Sur ces 244 affaires, qui visent pour 60% l'exportation d'une partie ou de la totalité de leur production, 50% constituent des petites et moyennes industries (PMI). En terme d'emploi, l'ensemble des projets est susceptible de créer 7.813 postes, ce qui représente un accroissement de 22% par rapport au mois précédent et de 18% par rapport au même mois de l'année antérieure.

L'investissement moyen par dossier s'établit donc à 3 millions de DH pour la création de 32 emplois nécessitant chacun 95.000DH l'an. Les dossiers des PMI visés conformes en Novembre et nécessitant un investissement de l'ordre de 167 millions de DH, dont 83 millions en devises, devront donner naissance à 3.729 emplois (48% du total) pour un coût moyen annuel de 44.000DH. L'effet de création d'emploi dans les PMI représente donc le triple de celui des grandes industries.

Les industries textiles et du cuir et les industries chimiques et para-chimiques, qui absorbent dans l'ordre 54% et 14% des investissements PMI, permettront de créer respectivement 69% et 10% des emplois PMI.

Globalement, les industries chimiques et para-chimiques, qui ont attiré 31% des investissements mais seulement 13% des emplois créés et 20% du nombre de dossiers, occupent la première position. Elles sont suivies par les industries textiles et du cuir (26, 45 et 40%), les industries à caractère industriel (17, 29 et 15%), les industries agro-alimentaires (15,7 et 10%), les industries métalliques et mécanique (6,5 et 9%) et les entreprises de services liés à l'industrie (4,1 et 4%). Les industries électriques et électroniques n'ont attiré que 1% des investissements. L'analyse régionale fait ressortir la prédominance de Casablanca qui concentre 365 millions de DH ou 49% des investissements globaux, 26% des emplois créés et 49% des projets visés. Avec 81 millions de DH d'investissement, soit 11 % de la totalité des investissements, 22% des emplois créés et 3% des dossiers visés, la ville de Kénitra occupe la seconde place. Suivi de Marrakech (6% des investissements, 5% des emplois et 5% des dossiers), Sidi Kacem a attiré 10% des investissements, 6% des emplois et uniquement deux dossiers (1%). Les autres régions se sont partagé le reste.

La répartition des investissements étrangers (22% du total ou 167 millions de DH), elle, met en relief une importante participation des promoteurs italiens. Celle-ci s'élève à 73 millions de DH, soit 44% du total étranger et 10% du total investi. Les intentions d'investissement italiennes se sont majoritairement portées sur les industries à caractère industriel (96%). Les investissements français, d'une valeur globale de 37 millions de DH, soit 22% du total étranger et 5% du total investi, concernent principalement les industries textiles et du cuir (36%), les industries métalliques et mécaniques (30%) et les industries agro-alimentaires (12%).

Les investissements initiés par l'Espagne s'élèvent à 29 millions et touchent pour plus de la moitié (58%) les entreprises à caractère industriel, le reste (42%) visant les industries textiles et du cuir.

Hakima EL MARIKY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    redactio[email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc