×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Investissements étrangers : Rush des holdings à fin novembre 1994

Par L'Economiste | Edition N°:164 Le 26/01/1995 | Partager

Les banques étrangères ont sensiblement réduit leurs investissements en 1994 alors que les holdings ont accru les leurs. La France s'est maintenue en tête pendant que l'Espagne passait du deuxième au sixième rang.

Les investissements étrangers au Maroc se sont élevés à près de 4,35 milliards de DH à fin novembre 1994. Ils s'inscrivent en hausse de 10,5% par rapport à la même période de 1993. Ce montant, qui inclut 194,8 millions de DH investis par la SFI et la BIRD, est loin des prévisions établies début 1994 par le Ministère des Finances et des Investissements. Celui-ci avait en effet prévu que les promoteurs étrangers investiraient entre 10 et 11 milliards de DH, soit le double de la somme enregistrée en 1993 (5,48 milliards).

Les capitaux étrangers intervenus dans le processus de privatisation représentent 974,15 millions de DH contre 660 millions l'année précédente, soit une progression de 47%. Un peu moins de la moitié de ces recettes, plus exactement 48,5%, proviennent de holdings ayant participé à la cession du capital de la SNI; 42% ont concerné le secteur de distribution des produits pétroliers avec 300 millions de DH pour le groupe Total Outre-Mer (France) et 110 millions pour Mobil Petroleum Corporation (Etats-Unis). Le reste revient à la Société Malabata International (Arabie Saoudite) à raison de 55 millions de DH, au Français FRAM (35 millions) et à l'Italien Dragofina (850.000 DH).

Sur l'ensemble de l'année 1993, les opérations de privatisation avaient drainé 1,29 milliard de DH, soit 23% du montant global des investissements étrangers. Ce sont les groupes suisse Holderbank (ciments) et anglo-néerlandais Shell qui avaient procédé aux plus grosses acquisitions. Le cimentier avait en effet repris 51% de la Cimenterie de l'Oriental (Cior) pour un montant de 614 millions de DH et Shell 50% de Shell Maroc pour 450 millions de DH.

A fin novembre 1994, la France s'est encore adjugée la première place avec un peu plus de 1,65 milliard de DH (38% du total), suivie de la Grande-Bretagne (17%) et des Etats-Unis (10%). La Suisse et l'Arabie Saoudite viennent en quatrième et cinquième positions avec respectivement 303,2 et 263,1 millions de DH. Du deuxième rang en 1993 avec 334 millions de DH, l'Espagne est passée au sixième l'année suivante puisqu'elle n'a investi que 232,5 millions.

Qu'ils soient directs (1,8 milliard) ou de portefeuille (1,9 milliard), l'ensemble des investissements ont été essentiellement financés par cessions de devises. Leur répartition par secteur est assez dispersée: 1,4 milliard pour les holdings et 1,5 million pour les télécommunications. L'ordre des secteurs en fonction du montant investi s'est modifié d'une année à l'autre.

Alors que les banques arrivaient en tête à fin novembre 1993 avec près de 1,3 milliard de DH, l'année suivante, elles ont reculé de deux rangs (689,8 millions). Les holdings qui occupaient alors la troisième position, avec seulement 333,8 millions de DH, se sont hissés à la première place en 1994.

H.E.

Les quatre premiers secteurs d'investissements étrangers


Fin novembre

1993



Montant

en millions

de DH



Fin novembre

1994



Montant

en millions

de DH

Banques

Industrie

Holdings

Immobilier

1.279,5

1.084,7

333,8

323,7

Holdings

Industrie

Banques

Commerce

1.399,6

907,0

689,8

485,9

Source: Ministère des Finances et des Investissements.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc