×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Investissement
    Des projets pour 3,8 milliards de DH validés

    Par L'Economiste | Edition N°:2371 Le 28/09/2006 | Partager

    . A la clé, la création de 2.392 emplois directsLa commission d’investissement, présidée par le Premier ministre, a examiné mardi dernier les demandes de conventions pour une dizaine de projets mobilisant plus de 3,88 milliards de DH. La dernière commission remonte au 10 juillet dernier. Les projets présentés par Hassan Bernoussi, directeur des investissements, devant cette commission interministérielle permettront la création de 2.392 emplois directs et stables. Initialement, les projets programmés mardi au sein de cette commission nécessitaient plus de 10 milliards de DH. Cependant, quatre projets n’ont pas été examinés à cause de l’agenda du Premier ministre. Driss Jettou devait recevoir son homologue du Centre Afrique. Trois autres n’ont pas été approuvés.Les domaines touchés par ces investissements sont divers: textile, électronique mais aussi tourisme. En effet, la commission s’est penchée sur un projet d’investissement touristique à Tamesloht, dans la région de Marrakech. La réalisation de ce chantier nécessite un investissement de l’ordre de 1,877 milliard de DH. Il permettra la création de 1.545 emplois. Sur les neuf projets étudiés, quatre sont initiés par des promoteurs locaux dans les secteurs du tourisme et du textile. Deux autres projets, implantés à Tanger, sont le résultat de partenariats entre le Maroc, l’Espagne et la Turquie dans le domaine de la cimenterie et le Maroc et le Koweït dans le tourisme. A cela s’ajoutent deux projets français dans le tourisme à Marrakech et un autre d’origine américaine dans le secteur électrique et électronique dans la Technopole de Nouaceur à Casablanca. Un dernier projet est italien. La réalisation de ces neuf projets nécessite plus de 2 milliards de DH. La contribution du Fonds pour la promotion des investissements s’élève à 10 millions de DH. Dans ces opérations, le Fonds Hassan II pour le développement économique et social est incontournable. D’ailleurs, selon un bilan présenté par la direction des investissements, le Fonds a appuyé 118 projets pour un investissement de près de 6,3 milliards de DH à fin mars dernier. C’est le secteur du textile qui vient en tête avec 4 milliards de DH, suivi par la sous-traitance automobile, électronique et aéronautique. Cependant, l’engagement du fonds en faveur de ces projets s’élève à 471 millions de DH, ce qui représente 7,5% du montant total à investir. C’est le textile qui en a le plus profité avec 324 millions de DH, soit 68% de la contribution du fonds. Quant aux secteurs de l’électronique et l’aéronautique, ils ont bénéficié respectivement de 5 et 4% de la contribution totale du fonds. Pour la direction des investissements, l’effet de levier du fonds a bien fonctionné. Cet outil a permis l’implantation au Maroc des marques reconnues sur le plan international. Cette direction cite en exemple les japonais Yazaki et Sumitomo, les français Safran et Valéo, les américains Polytech et Fruit of The Loom, les espagnols Solano et Tavex, l’italien Legler et l’allemand Volkswagen.


    La pénurie d’eau guette Marrakech

    La pression sur Marrakech en matière d’investissement touristique pousse les pouvoirs publics à mettre en place une stratégie globale pour la région. Cet engouement doit être mieux canalisé afin d’éviter les différents problèmes que devra rencontrer la région en matière d’eau et de circulation. En attendant cette stratégie, le Premier ministre a décidé d’imposer à tout investisseur ayant un golf ou une autre activité consommant beaucoup d’eau de prévoir de construire sur le site une station de retraitement des eaux. M. C.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc