×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Internet ouvre enfin

    Par L'Economiste | Edition N°:204 Le 16/11/1995 | Partager

    Le centre Internet vient d'être inauguré à la Tour des Postes. L'ONPT achève les derniers tests avant l'ouverture du réseau au public. Les sociétés de commercialisation de services devront se conformer au cahier des charges fixé par l'Office.

    L'ONPT est maintenant fin prêt pour le lancement du réseau Internet. Le centre a été inauguré. Cependant, l'Office accomplit les derniers tests sur une trentaine de liaisons téléphoniques "pour livrer un produit fini opérationnel". Dans ce sens, l'ONPT avait lancé un appel d'offres au début de l'été pour la mise en place de la connexion au noeud d'Internet. L'entrée en service était programmé pour le mois d'octobre 1995. Mais à en croire M. Abdeslam Ahizoune, directeur général de l'ONPT, le réseau sera ouvert au public au courant du mois de novembre.

    Parallèlement, l'Office a établi une procédure d'agrément des sociétés de commercialisation de services (SCS) afin de garantir et sécuriser le raccordement. Ainsi, toute SCS est amenée à signer une convention qui précise "ses droits et obligations au niveau humain, logistique et compétences techniques". De plus, elle est tenue de remplir un cahier des charges précisant les critères de sélection et garde-fous. "En contrepartie, les sociétés seront facturées à un tarif préférentiel par rapport aux clients connectés directement", précise un cadre de l'Office. Toutefois, la tarification ne sera rendue publique qu'après le lancement effectif du réseau.

    A ce jour, plus d'une trentaine de sociétés prestataires de services ont exprimé la volonté d'accéder au réseau. "Cependant au regard des conditions imposées par notre organisme pour protéger le consommateur final, pas plus de 10% d'entre elles n'y accéderont réellement".

    Développer la production de l'information

    Selon un responsable d'une de ces sociétés, seules 4 ou 5 entreprises pourront être performantes dans la prestation de services. Outre les compétences humaines et techniques requises, les futures SCS auront à s'équiper en matériel informatique et modems permettant la transmission de données. "Or le coût de l'installation varie actuellement entre 500.000 DH et deux millions de DH". Tant du côté de l'ONPT et que de celui des SCS, l'optimisme est de rigueur sur les perspectives d'avenir. Cette activité permettra à l'Office de se recentrer sur son métier de base, à la fois en tant qu'opérateur et "grossiste".

    La clientèle potentielle est constituée de sociétés informatiques et télécommunications, du secteur des banques et assurances, des universités, des multinationales et entreprises exportatrices, des ambassades et dans une moindre mesure des particuliers. "Mais, le marché local aura tendance à être plus demandeur d'informations en provenance de l'étranger que fournisseur". Le défi résiderait donc dans le développement de la production de l'information susceptible d'intéresser un grand nombre d'abonnés. Il est à noter que le Maroc est le dernier pays de la région à être connecté, après la Tunisie, l'Algérie et la Libye. A en croire certains professionnels, ce retard est en partie imputable au monopole de l'ONPT. Dans la plupart des pays étrangers, ce domaine relève de sociétés privées. Le projet de déréglementation du secteur actuellement à l'étude aboutira inévitablement à son ouverture à la concurrence.

    L'abonné à Maghripac avantagé

    Pourtant, assure-t-on à l'Office, la possibilité de se raccorder directement au réseau international est toujours possible (Université Al Akhawayne), mais à un coût plus élevé. "Outre le côté prestigieux de l'opération, la mise en place du réseau par l'ONPT vise à répondre à une demande intérieure pressante au moindre coût". Dans un premier temps; l'Office mettra en place une trentaine de lignes en faveur d'un millier d'abonnés. L'utilisateur pourra se connecter au réseau soit par câblés téléphoniques, soit par liaison spécialisée ou par Maghripac. Le recours aux câbles téléphoniques nécessite un PC et un Modem (1.440 bits par seconde) et implique des frais d'abonnement. L'utilisateur peut alors souscrire à la messagerie par le biais d'une "boîte aux lettres électronique". Celle-ci intercepte les messages de l'utilisateur à l'arrivée et au départ en attendant qu'il entre en communication. Cependant, la liaison spécialisée présente plus d'avantages. L'utilisateur bénéficie d'une connexion permanente sans recours à la boîte aux lettres électronique. De plus, l'abonné peut exploiter un ensemble d'adresses ouvertes à plusieurs accès. Pour ce type de connexion, le débit est plus important. Enfin, les sociétés ou particuliers déjà abonnés au réseau Maghripac se brancheront plus facilement sur le noeud Internet, moyennant un supplément d'abonnement. "Considéré déjà comme abonné, celui-ci ne paie que les frais d'accès à Internet". Outre la messagerie électronique, Internet offre les services IP (transfert de fichiers) et l'accès aux Newsgroups pour l'échange d'articles d'informations diverses.

    Mouna KABLY

    Internet en bref

    - Définition

    - C'est un réseau de réseaux d'ordinateurs reliés par les lignes téléphoniques, par satellite et par fibre optique. Internet réunit à travers le monde prés de 4 millions d'"hôtes". Si vous avez accès à un hôte, un réseau universitaire, gouvernemental ou commercial ou tout simplement votre PC à la maison, vous pouvez vous connecter sur le Net (comme l'appellent les adeptes) pour communiquer avec qui vous voulez sur toute l'étendue du réseau.

    - Fonctionnement

    - C'est un peu un système postal, chaque adresse est également centre de tri. Avec un nombre aussi élevé d'ordinateurs dans le réseau, il serait impossible d'avoir un seul centre.

    Si un étudiant au Maroc souhaite envoyer un message à quelqu'un aux Etats-Unis, il n'y a pas qu'un seul câble reliant l'ordinateur de l'étudiant à celui de son destinataire. Internet crée donc des circuits "virtuels" entre les ordinateurs. Le message de l'étudiant va être coupé en morceaux par l'hôte, le premier maillon dans la chaîne. Le message sera alors lancé dans le réseau. Les différents morceaux seront lancés d'un hôte à un autre, un peu comme un jeu de saute-mouton. Lorsque le message sera arrivé, les adresses sur les différents morceaux seront effacées et le message sera recollé ensemble. Le destinataire pourra alors lire le texte.

    - Les services Internet

    Le premier niveau, c'est le courrier électronique (e-mail). Plus rapide que le courrier normal, il coûte moins cher que le fax ou le téléphone. Votre destinataire peut même copier votre envoi sur un logiciel de traitement de texte. Et vous pouvez également envoyer des images et des sons.

    Il y a les "listings". Si vous trouvez sur le Net des gens avec les mêmes intérêts que vous, vous pouvez créer ensemble un mailing list (listing). C'est un club, et tous les messages que vous recevez arrivent simultanément chez tous les membres, qu'ils soient 10 ou 10.000.

    Le réseau Usenet News. Ce sont des milliers de discussions et de débats en cours, où chacun peut lire toutes les contributions. N'importe qui peut participer.

    Telnet vous permet de vous brancher sur un ordinateur n'importe où dans le Net; FTP (file transfer protocol) est un protocole qui vous permet d'échanger des fichiers avec un autre ordinateur. Gopher et WAIS recherchent des informations à l'intérieur du réseau.

    Le World Wide Web permet de se promener dans le Net sans avoir à maîtriser son système de commandes compliquées en se déplaçant grâce à une souris. Il suffit de cliquer sur une page du Web à New York pour lancer une recherche bibliographique en Suisse, ou se connecter à un hôte en Australie. Le trafic sur le Web véhicule de nombreux services commerciaux.

    Source: World Media Network Rewriting L'Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc