×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Intel: Pour une vulgarisation du PC au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:1911 Le 07/12/2004 | Partager

    Aujourd’hui, il existe à peu près 47 millions de portables dans le monde. Alors qu’il y a 3 ans de cela, on n’en recensait que le quart. Au Maroc, pays émergent, la tendance s’y confirme aussi. Son jeune marché informatique fait saliver les grands constructeurs mondiaux. Intel, leader en matière de fabrication de mémoires et de semi-conducteurs, en fait partie. D’ailleurs, c’est à l’occasion de la rencontre ICC (Intel Channel Conference) qui a eu lieu à Casablanca, le 2 décembre 2004, que le constructeur a dévoilé ses projets d’avenir sur le marché marocain. Selon Maan Ahmadie, le directeur du Channel d’Intel pour le Moyen-Orient, la Turquie et l’Afrique, l’objectif d’Intel au Maroc est de “développer le marché marocain en identifiant les opportunités spécifiques au Maroc, d’aider les assembleurs locaux à proposer des produits de qualité, toujours à la pointe de la technologie”. En outre, Intel propose également des solutions permettant d’instaurer une infrastructure numérique efficiente. Car d’après Ahmadie, “il est temps de mettre en place l’infrastructure qui va supporter la technologie numérique de demain”. Le fabricant compte ainsi faire profiter le maximum d’acteurs économiques de ses technologies “Hyperthreading et mobil Intel Centrino”. A cette fin, les programmes Intel Channel, destinés aux revendeurs et constructeurs systèmes, contribueront à mieux diffuser cette technologie. Le point d’orgue de la nouvelle stratégie d’Intel est en définitive la proximité du client. Baptisée “Eco system”, elle vise à “répondre aux besoins du client et de s’adapter à ses exigences”, conclut le directeur. Des propositions concrètes sont à l’étude pour donner corps à cette politique de proximité. En effet, Intel accordera l’appui nécessaire au programme de vulgarisation du PC au Maroc et fera en sorte de lui assurer le même succès qu’il a eu en Egypte. De plus, les représentants d’Intel vont décentraliser leur activité qui concernait jusque-là uniquement les grandes villes. Désormais, “le staff d’Intel sortira de Casablanca pour aller vers d’autres régions”, affirme Ahmadie.Morad El khezzari

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc