×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Informatique internationale : Bull annonce ses résultats

    Par L'Economiste | Edition N°:70 Le 11/03/1993 | Partager

    Le groupe Bull vient d'annoncer ses résultats financiers pour l'année 1992. Selon le communiqué du constructeur français," Bull démontre, pour la deuxième année consécutive, une amélioration de sa marge opérationnelle". Effectivement, depuis la fin 1990, date du lancement de son plan de mutation, Bull aurait réduit ses pertes opérationnelles de trois quarts. Pour la seule année 1992, cette même perte a été réduite de 44% comparativement à l'exercice précédent pour s'établir à 642 millions de Francs.

    Quant au chiffre d'affaires consolidé du groupe, il s'élève à 30,18 milliards de Francs, accusant une baisse de 9,8%.

    Cette décroissance du revenu s'explique selon Bull par une conjoncture économique déprimée, en particulier en Europe du Sud et en Amérique du Nord comme par une pression continue sur les marges résultant de la guerre des prix particulièrement agressive dans le domaine de la micro-informatique.

    Néanmoins, une meilleure gestion des actifs circulants a contribué à réduire l'endettement net du constructeur. Il s'élève à 9,4 milliards de Francs à la fin 1992 contre 10,9 milliards l'année précédente.

    En parallèle, face aux perspectives d'évolution du marché, Bull s'est constitué une provision de 2,4 milliards de Francs pour soutenir son redéploiement.

    Au total, la perte avant provision s'élève à 2,27 milliards de Francs à comparer avec les 2,62 milliards de Francs enregistrés en 1991. La perte nette (après provisions) s'élève donc à 4,72 milliards de Francs.

    Concernant son offre, les grandes orientations de Bull porteront notamment cette année sur le maintien des systèmes GCOS 7 et GCOS 8; le développement des plates-formes standard Unix DPX et micro-ordinateurs portables de ZDS.

    Enfin, l'accélération de la progression des services figure également au menu 1993 du constructeur. A l'horizon 1996, cette activité devrait représenter 40% du chiffre d'affaires de Bull contre 33% actuellement.

    (Rewriting rédaction)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc