×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Industrie du cuir : Le secteur renforce ses actions promotionnelles

    Par L'Economiste | Edition N°:259 Le 19/12/1996 | Partager

    Préparation du Sitec, participation aux salons spécialisés, prospection de nouveaux marchés... le secteur du cuir multiplie ses actions marketing et promotionnelles, notamment en faveur des PMI.


    LES nouveaux marchés s'ouvrent au secteur du cuir. Depuis plusieurs mois, les actions promotionnelles se multiplient en direction, non seulement de l'Europe, mais aussi de certains pays du Moyen-Orient. C'est ainsi que, du 24 au 27 novembre, le Maroc a participé pour la seconde fois à la troisième édition du salon International Leather Expo Al Hida'a à Sharjah aux Emirats Arabes Unis. «Il s'agit du seul salon purement cuir de la région», indiquent les membres de la Fédération Marocaine des Industries du Cuir (FEDIC). Les produits qui y sont exposés sont les peaux, le cuir, les articles transformés en cuir, les vêtements, les chaussures et la maroquinerie. La participation marocaine a eu lieu sur un stand collectif de 140 m2, avec huit sociétés contre quatre l'année dernière dans le domaine de la chaussure, de la maroquinerie et du vêtement. Les contacts se sont révélés «très positifs» et des exposants marocains ont confié leurs échantillons à des agents afin d'obtenir le feed-back sur les possibilités réelles existantes sur le marché des Emirats Arabes Unis.

    «Hong-Kong de la région», ce marché est considéré comme un important centre d'échanges commerciaux ainsi qu'une dynamique plate-forme d'importation et de réexportation vers les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) et certains marchés de l'Est, notamment la Russie. De plus, signalent les membres de la FEDIC, le PNB par tête d'habitant s'élève à 16.500 Dollars, mettant ainsi les Emirats au quatrième rang mondial avec un fort pouvoir d'achat.
    «Outre les résultats probants enregistrés au niveau des contacts, les participants marocains venus tester ce marché sont aujourd'hui convaincus de son importance mais aussi de la nécessité d'y envisager une présence permanente», précisent les membres de la FEDIC. D'ailleurs, le projet d'une antenne commerciale est en train de prendre forme. «Cette région est une vitrine permanente visitée par les acheteurs du monde entier. Il s'agit donc pour nous d'une véritable opportunité dans la diversification de nos débouchés. Les professionnels marocains ont conscience aujourd'hui qu'il faut développer les courants d'affaires, mais une représentation est nécessaire pour un répondant en temps réel du produit Maroc».

    En plus de la participation à ce salon, d'autres actions ont également été menées cette année par la FEDIC et le CMPE, et ce, «dans le cadre d'un vaste programme promotionnel établi en commun accord en faveur des PMI du secteur». Ces actions ont eu lieu notamment en France au salon de la chaussure de Paris (MIDEC) pour les deux éditions, à Dusseldorf (GDS), également pour les deux éditions. Pour l'année 1997, outre le SITEC, un programme a été retenu pour la promotion du secteur. Celui-ci démarrera avec le salon Pielespana à Barcelone du 17 au 20 janvier. Sur 12 sociétés proposées, six ont été retenues. «Notre participation à ce salon, l'une des plus importantes manifestations internationales de vêtement cuir, s'explique essentiellement par la consolidation de nos positions et de nos acquis sur ce marché».

    Pour la première fois à Hong-Kong


    Par ailleurs, les professionnels marocains iront pour la première à Hong-Kong. La FEDIC et le CMPE ont retenu ce salon pour les deux éditions de 1997 (avril et octobre).
    Enfin, la sixième édition du Salon International du Cuir (SITEC 97) se tiendra à l'espace Toro. Organisé par la FEDIC et le CMPE, il aura lieu du 27 février au 1er mars 1997. Aujourd'hui, l'image des produits marocains n'est plus à construire, le SITEC n'est plus un salon de prestige, sa nouvelle vocation est celle de produire concrètement des affaires commerciales. Si le SITEC 96 a regroupé près de 120 exposants, les organisateurs comptent doubler le nombre. De plus, un peu plus d'une vingtaine d'entreprises étrangères ont formulé la demande d'exposer au SITEC dans les domaines des accessoires et des composants. La promotion externe a déjà démarré et s'est concentrée notamment sur le contact direct, les missions de démarchage et un programme de communication mis en place à travers des agences et des correspondants étrangers. Dans tous les cas, le salon joue désormais la carte internationale. Cette manifestation est l'occasion pour les acheteurs et les donneurs d'ordre étrangers de connaître le potentiel et le savoir-faire de l'industrie marocaine du cuir. C'est aussi la présentation d'une large gamme de produits par plus d'une centaine d'entreprises marocaines de la tannerie, de la confection, de la chaussure, de la maroquinerie et des accessoires.

    Meriem OUDGHIRI.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc