Courrier des Lecteurs

Indice global de la SFI : Le Maroc intégré en janvier 1997

Par | Edition N°:249 Le 10/10/1996 | Partager


La SFI a créé, en collaboration avec Upline Securities, un indice spécifique "Maroc". Après un suivi de 3 mois, il sera officiellement inséré dans l'indice global au taux de pondération de 0,4%. Après la Russie, le Maroc devance par son poids indiciaire l'Egypte et la Jordanie.


L'INDICE global des pays émergents de la SFI (Société Financière Internationale) intégrera à partir de janvier 1997 l'indice Maroc. Sa pondération est fixée à 0,4% et est supérieure à celle accordée à l'Egypte et à la Jordanie avec respectivement 0,1 et 0,2%. La Russie devance toutefois le Maroc avec une pondération de 1,4%. Avant d'intégrer l'IFC Global Composit Index, la SFI a donc calculé un indice "Maroc", afin d'en tester l'évolution sur une période de trois mois. Cet indice spécifique a été conçu à partir d'une liste de 13 actions. La sélection des valeurs s'est effectuée en collaboration avec Upline Securities, désigné correspondant de la filiale de la Banque Mondiale pour cette opération. Les critères retenus concernent essentiellement la capitalisation boursière et la liquidité. La SFI tient compte de l'évolution du marché financier, du volume des flux et des règles de fonctionnement techniques du marché. Ainsi, les 13 actions retenues représentent au total plus de 60% de la capitalisation boursière de la place de Casablanca et font partie des titres les plus liquides. Est également entrée en ligne de compte la règle de représentativité industrielle. Ainsi, les analystes ont veillé à ce que les secteurs agro-alimentaire, bancaire, cimentier, pétrolier, sidérurgique et transport soient représentés.
Il est à préciser que la SFI dispose d'un second indice, connu sous la dénomination d'IFC Global Investible Index. Celui-ci étant beaucoup plus sélectif, la prise en compte du Maroc n'est pas encore à l'ordre du jour.
Selon Upline Securities, l'insertion du Maroc dans l'indice SFI des pays émergents est à la fois un signe de maturité de la place boursière et une marque de prestige. Il s'agit également d'un signe de reconnaissance du plan de réformes financières et du marché boursier. Concrètement, cette insertion dans l'indice SFI aura pour effet immédiat une réallocation quasi-automatique des flux de fonds anglo-saxons.
Le total des fonds qui suivent l'indice SFI est estimé à 8 milliards de Dollars. Autre conséquence: le Maroc figurera dans la base de données de la SFI, accessible aux investisseurs à travers le monde. Ce qui aura pour effet d'améliorer la diffusion des informations économiques hebdomadaires en direction des gestionnaires de fonds. Upline Securities est chargé de fournir les données nécessaires pour alimenter la base de données. L'insertion dans l'IFC Global Composit Index est de nature à accélérer la prise en compte du Maroc dans les deux autres indices des pays émergents: le Morgan Stanley Capital International et l'ING Baring Securities. Baring s'apprête d'ailleurs à lancer un indice spécifique qui intégrera le Maroc, l'Egypte, la Tunisie, le Liban et la Jordanie.Il est à rappeler que le total des fonds en actions investis dans les pays émergents est de l'ordre de 200 milliards de DH.

M. K.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc