×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Indice du coût de la vie : Les prix augmentent de 0,7% en septembre 1994

    Par L'Economiste | Edition N°:156 Le 01/12/1994 | Partager

    La hausse des prix à la consommation, mesurée par l'indice du coût de la vie, s'est légèrement accélérée par rapport à l'année dernière. Les biens alimentaires, qui représentent en moyenne 45% des dépenses des ménages, affichent la plus forte progression.

    L'indice du coût de la vie s'est établi à 135,8 points en septembre 1994 contre 134,9 points le mois précédent, soit une hausse de 0,7%.

    Sur les neuf premiers mois de l'année, il est en progression de 5,1% par rapport à la même période de 1993. Pour le mois de septembre donc, et tel qu'il ressort de l'enquête effectuée par la Direction de la Statistique, tous les groupes d'articles constituant le panier de l'ICV ont varié à la hausse à l'exception des soins médicaux et de l'équipement ménager qui ont stagné.

    Ainsi, l'alimentaire a affiché un indice en hausse de 1,1% à 142,5 points. Cette hausse tient en grande partie à l'augmentation des prix du sous-groupe "thé, café et autres plantes aromatiques" (+3,9%), des corps gras (+1,5%) et du "lait, produits laitiers et oeufs" (+1,1%).

    Avec 134 points, l'indice du groupe habillement s'est accru de 0,3% sous l'effet du renchérissement des prix de l'ensemble des produits le composant. Une exception toutefois: l'indice des vêtements de nuit et sous-vêtements pour dames a reculé de 0,7% à 137 points.

    Pour sa part, le groupe habitation a vu son indice s'accroître de 0,1%, passant de 128,7 points en août à 128,9 le mois suivant. Ont contribué à cette hausse aussi bien le loyer (+0,1%), l'entretien-réparation (+0,1%) que le chauffage-éclairage-eau (+0,1%).

    Concernant l'équipement ménager, l'enquête de la Statistique a fait ressortir un indice de 122,7 points contre 122,8 points en août.

    L'indice du groupe transport et communications s'est élevé à 127,5 points, soit 0,9% de plus qu'en août. Parmi les services constituant ce groupe, c'est le transport privé qui a enregistré la plus forte progression (+1,6% à 121,6% points).

    Les prix des loisirs et culture ont augmenté de 0,8% pour atteindre 127,6 points sous l'effet conjugué de la hausse des indices enseignement (+1,4%), articles récréatifs (+0,1%) et divertissement et culture (+0,8%).

    Les autres biens et services enfin ont affiché un indice global de 139,9 points (+0,4%).

    Toujours selon la Direction de la Statistique, et en dehors d'Agadir dont l'indice a fléchi de 0,2% à 140,4 points, toutes les autres villes ont assisté à une hausse des prix de détail. Celle-ci oscille entre 0,5% pour Casablanca, Fès et Kénitra et 1,3% pour Oujda, qui, affiche un indice général de 131,8 points. Comme pour le mois d'août, c'est Agadir la ville la plus chère.

    La lecture croisée de l'ICV par villes et groupes de produits montre que les indices les plus forts correspondent à Agadir pour l'alimentation (148 points), Laâyoune pour l'habillement (155,4) et l'équipement ménager (140,1), Marrakech pour les soins médicaux (134,6), Fès pour les transports et communications (132,4) et à Tanger pour les autres biens et services (147,3). Concernant les loisirs et culture, l'indice le plus élevé (144 points) a été relevé au niveau de deux villes: Marrakech et Tétouan.

    H.E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc