×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Immobilier : Projet Oukacha: les premières livraisons de hangars prévues fin Septembre

Par L'Economiste | Edition N°:43 Le 03/09/1992 | Partager

La première tranche des hangars du complexe immobilier Oukacha est réalisée à 80%. Un premier lot de ces hangars sera livré fin Septembre. Cette phase, construction de 58 hangars, sera entièrement achevée en Décembre 1992. Le projet, entamé en Septembre 1991, sera totalement bouclé fin 1994.

UNE première tranche du projet Immobilier Oukacha sera livrée à la fin du mois de Septembre. Elle comprend 18 hangars destinés aux activités industrielles et commerciales. Cette première livraison est une partie de la première phase développée sur 43.000m2 hors oeuvres. Ladite phase, qui comprend 58 hangars, sera intégralement livrée en Décembre 1992. Les hangars sont construits sur la base de modules de 540 m2, avec ou sans mezzanine. Les modules sont combinables et extensibles à volonté. Cette conception offre plusieurs combinaisons de cloisonnement. En effet, les espaces créés répondent parfaitement aux besoins de chaque entreprise. Pour compléter la fonctionnalité des hangars, il est prévu 7 lignes de télécommunications par module de hangars de 540 m2.
La deuxième partie des travaux sera lancée début 1993. Elle sera achevée en Décembre 1994, annoncent les responsables. Le projet Oukacha a été initié par l'ONA. Il nécessitera à terme un investissement (hors terrain) de 410 millions de Dirhams. Le complexe immobilier est situé à Aïn Sebaâ, à proximité de la route côtière, à 10 minutes du centre d'affaires du Grand Casablanca. Il occupe une surface de 26 hectares. Les travaux avaient démarré il y a un an et demi. La première phase des hangars est réalisée à 80%. Selon les responsables, cette cité d'affaires est conçue dans le cadre du schéma directeur de la ville de Casablanca. De fait, cette opération a été entreprise en concertation avec toutes les parties prenantes, notamment la Commune, l'Agence Urbaine et la Préfecture de Aïn Sebaâ. L'objectif visé est de rééquilibrer la préfecture de Aïn Sebaâ qui n'abrite que peu d'activités de commerce et de services (bureaux, agences bancaires). Le complexe Oukacha devrait pallier à terme la saturation du centre d'affaires de Casablanca, estime-t-on. Il permettra par ailleurs à la cité industrielle de Aïn Sebaâ de bénéficier de toutes les infrastructures devant accompagner les entreprises installées dans la zone.
Ce complexe en cours de réalisation, comprend 400.000m2 (hors oeuvres) de bureaux, d'activités de commerce et de logements.
Le programme global comporte 98 hangars industriels d'une surface totale de 81.000m2 destinés à diverses activités, entres autres l'électronique, le montage automobile, la sérigraphie, le textile, le stockage de pièces détachées, la location de voitures et la médecine professionnelle. En outre, il sera réalisé 30 plateaux R+3 implantés sur 140.000 m2 et 65 lots d'immeubles R+5 d'une étendue de 179.000 m2 réservés aux bureaux, commerces et logements. Deux écoles techniques, un hôtel, un marché, des restaurants, une salle des congrès rattachée à l'hôtel ainsi que des parkings seront logés dans cet ensemble.
La direction de toute l'opération est assurée par Marodec, une filiale de l'ONA, qui apporte l'assistance administrative et technique. Du point de vue architectural, la première phase a été conçue par M. Rachid Ouazzani. La conception des immeubles R+5 est confiée à un groupe d'architectes piloté par M. Azzedine Lazrak. Divers bureaux d'études techniques sont engagés dans la construction du complexe. Expertec se charge du contrôle technique. Coteba assure l'ordonnancement, le pilotage et la coordination de la première tranche des hangars. Les études de VRD (Voirie et Réseaux Divers), les études techniques de tout corps d'état et la digue de protection sont confiées respectivement à Iskane, Comeba et Cid.
En outre, les principales entreprises impliquées dans la réalisation de cette première phase sont CTRA pour le VRD, Big Nord et Sotrafric pour la digue, TC Dumez pour les gros-oeuvres, Sofima pour l'étanchéité, Cuneg pour le revêtement sol, Belfadil pour la plomberie, Ometec pour l'électricité, Metalu pour la menuiserie fer et bois et Outaleb pour la peinture.
La partie locative du projet est confiée à la société Oukacha Immobilier d'Entreprises avec qui l'ONA a conclu un accord à cet effet. Les études sont poursuivies afin d'affiner les produits décelés par les premières enquêtes effectuées par Créargie. "Pour l'instant, la réaction est positive pour les bureaux et les commerces", estiment les responsables. La campagne promotionnelle de la partie locative a déjà commencé. Celle concernant le logement sera entamée à la fin de l'année. La demande est jugée acceptable d'après les premiers résultats des enquêtes.

Alié Dior NDOUR

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc