×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Immobilier: Marina d’Or lance son projet de Tanger

    Par L'Economiste | Edition N°:2914 Le 03/12/2008 | Partager

    . Un milliard de DH pour le complexe Perle de Tanger. Hôtels, résidences, bureaux… au programme. Près de 6 milliards d’investissements prévus par le promoteur espagnolPremier coup de pioche pour le projet Perle de Tanger. Un complexe touristique et résidentiel porté par le promoteur immobilier espagnol Marina d’Or. Selon Jesus Ger, le président du groupe, le projet comporte deux hôtels (3 et 4 étoiles), un centre commercial, un immeuble pour bureaux ainsi que six tours résidentielles totalisant un ensemble de 648 logements de très haut standing sur un peu plus de 6 hectares de terrain. Le tout sera ceinturé par un espace vert de plus de 30.000 m2 dont un lac artificiel. L’élément végétal est, en effet, au cœur du programme. L’investissement à réaliser est de 95 millions d’euros, soit un peu plus d’un milliard de DH. «Nous voulons démarrer d’abord avec la composante touristique, pour ensuite enchaîner avec le résidentiel», affirme Ger. Ainsi, Marina d’Or espère livrer les deux établissements hôteliers, d’une capacité de 250 chambres, au plus tard fin 2011. Leur gestion sera assurée par la branche touristique du promoteur. Entre temps, trois des six tours résidentielles seront terminées avant janvier 2010. «Ce sont toutefois des dates approximatives. Des contraintes peuvent survenir et ralentir l’avancement du chantier», précise le patron de Marina d’Or. Par ailleurs, l’opérateur espagnol insiste sur le caractère créateur d’emplois de ses projets. Pour la seule Perle de Tanger, le chantier devra mobiliser près d’un millier de postes d’emploi, un autre millier devrait y trouver une occupation une fois le projet livré dans sa totalité. Rappelons que le promoteur a acquis le terrain, il y a plus d’un an. Bien avant que la crise ne frappe le secteur immobilier à Tanger. Mais le management de Marina d’Or se dit confiant. Le groupe disposerait des fonds nécessaires pour finaliser ses projets lancés à l’échelle nationale. De fait, des chantiers sont en cours à Marrakech et à Tamesna, la nouvelle ville dans la région de Rabat. Pour ce dernier projet, les premières livraisons sont prévues pour fin décembre (voir aussi pages 5 & 6). Et l’ensemble de la première phase, l’été prochain. Au total, l’investissement prévu de Marina d’Or au Maroc est de 540 millions d’euros, soit près de 6 milliards de DH. Enfin, Marina d’Or est un des poids lourds du secteur immobilier espagnol. Il réalise près de 16 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an. Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc