×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Immobilier: Internet signe la mort des «semsara»?

Par L'Economiste | Edition N°:2691 Le 14/01/2008 | Partager

. OBC lance le 1er site commercial pour acheter et vendre tout bien immobilier. Il met en relation particuliers, promoteurs, agences immobilières, banques, notaires…Vendre un terrain à Erfoud, acheter un appartement à Errachidia, se renseigner sur un titre foncier partout dans le Maroc… Oussmou Larbi fondateur de «Oussmou Business Corporation» (OBC) ne se lasse pas de démontrer ce dont est capable sa nouvelle plate-forme virtuelle pour la commercialisation de biens immobiliers. Le principe est simple. Permettre à n’importe quel propriétaire d’exposer sur un espace virtuel qui lui est dédié, l’ensemble des biens à mettre en vente. Le tout se faisant à renfort de graphismes professionnels et de contenu multimédia (photos et vidéo). La prestation est gratuite. Et pour cause! Tout bien mis en vente sur le site d’OBC alimente une base de données. Celle-ci est à son tour sollicitée pour les opérations d’achat. L’intéressé a le choix d’explorer lui-même la base ou de décrire le bien dont il souhaite faire l’acquisition. Sa requête sera communiquée aux agences et promoteurs immobiliers qui pourront la satisfaire en fonction de leur catalogue. De même, l’acheteur a le choix de faire appel ou non à un négociateur pour acquérir son bien. L’accès à la base de données d’OBC est payant. Néanmoins, pour les besoins du lancement, Oussmou l’offre gratuitement à la clientèle marocaine. Les étrangers devront eux, s’acquitter de 3 euros (34 DH). Moyennant un abonnement de 150 euros (1.704 DH), le site offre encore plus de possibilités. Les particuliers souhaitant acheter un bien à crédit peuvent adresser une demande aux banques directement à partir de la plate-forme OBC. Les offres de financement proposées par les différents établissements seront transmises au client. Ce dernier a même la possibilité de dialoguer avec la banque pour négocier les taux de crédit. Une interaction similaire est permise avec les notaires. Lancée depuis trois mois, la plate-forme aurait déjà fait beaucoup d’émules parmi les opérateurs de l’immobilier. Oussmou avance un chiffre de 1.000 agences immobilières et 350 promoteurs pour alimenter son site en offres. Il révèle, notamment, qu’Al Omrane qui était en phase de développement d’un portail pour la commercialisation de ses produits, a abandonné l’idée pour adopter la plate-forme OBC.Réda HARMAK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc