×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

ICI projette de scinder ses activités en deux sociétés autonomes

Par L'Economiste | Edition N°:42 Le 13/08/1992 | Partager

Imperial Chemical Industries (ICI), principal industriel britannique et numéro quatre mondial de la chimie avec 125 milliards de Francs de chiffre d'affaires et 130.000 salariés, prépare sa scission. Un an après avoir été menacé d'OPA de la part de Lord Hanson, le groupe, fondé en 1926, a annoncé, Jeudi dernier, qu'il envisageait d'éclater ses activités, les produits à forte valeur ajoutée d'un côté, la chimie plus traditionnelle de l'autre, et de constituer ainsi deux unités appelées à devenir totalement indépendantes.
Le projet de scission, mis au point avec la banque d'affaires londonienne SG Warburg, prévoit la création d'une nouvelle société cotée en bourse, ICI Bioscience, regoupant la pharmacie, l'agrochimie, les semences et la chimie de spécialité, les activités les plus porteuses du groupe.
ICI conserverait pour sa part les activités de peinture, chimie industrielle, matériaux, explosifs et surfactants.
Les deux entités seraient coiffées par une structure commune et dirigées par l'actuel président d'ICI, Sir Denys Henderson. Mais chacune disposerait de son propre conseil d'administration et d'une gestion autonome.
Prudent, ICI a décidé d'attendre la publication en Février prochain des résultats de 1992 pour lancer le processus de scission et annoncer la nouvelle configuration.
Si ce projet se confirme, les actionnaires d'ICI recevront au début de l'année prochaine une action d'ICI Bioscience pour chaque titre qu'ils détiennent. Les deux sociétés seront alors industriellement et financière-ment autonomes et cotées séparément en bourse.
Pour expliquer sa restru-cturation, qui est, selon certains commentateurs, "la plus vaste réorganisation industrielle en Grande-Bretagne depuis l'après-guerre", ICI a indiqué que ses deux catégories d'activités n'obéissaient pas au même cycle et qu'elles étaient de nature différente.
"La chimie traditionnelle, plus lourde, nécessite une très forte intensité capitalistique et repose sur la production de grands volumes tandis que les activités bioscience et chimie de spécialité se caractérisent par des investissements majeurs en recherche développement et des produits hautement spécifiques", précise ICI dans un communiqué.
L'intérêt de la création de deux sociétés distinctes devrait donc permettre au groupe de mieux valoriser ses activités en bourse et d'effacer ainsi l'image de chimiste qu'il a auprès des investisseurs d'une part, et de lui faciliter les rapprochements avec d'autres entreprises du secteur pharmaceutique, d'autre part.
ICI est d'ailleurs 17ème fabricant mondial de médicaments.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc