×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Affaires

Hyundai fait une percée dans le haut de gamme

Par L'Economiste | Edition N°:2873 Le 03/10/2008 | Partager

. Avec son Veracruz, le constructeur coréen veut conquérir une place dans le top 5. 2 motorisations disponibles Après les «voitures à bon marché», le constructeur automobile Hyundai lorgne désormais la cour des grands. Un objectif qu’il se promet d’atteindre dès 2010. Son atout, un nouveau véhicule haut de gamme destiné à une clientèle à fort pouvoir d’achat. Il s’agit du Veracruz, un 4x4 imposant, inspiré du concept Genesis, qui a été dévoilé au salon de New York, dernièrement. Avec ce modèle, le constructeur coréen espère rééditer les performances réalisées par sa dizaine de modèles moyen gamme. Mais là, on peut dire qu’Hyundai joue gros. Le segment connaît une âpre concurrence et les autres constructeurs ne vont certainement pas rester les bras croisés. Toujours est-il, le Veracruz est le véhicule le plus imposant de la gamme Hyundai, plus encore que le modèle Santa Fe dont il partage la plateforme. Esthétiquement, sa silhouette est plutôt classique et a, selon l’avis d’experts en la matière, des airs de Lexus, une référence dans ce créneau. Disposant de 2 motorisations (essence et diesel) et d’une seule version pour le marché local, le Veracruz propose toute une série d’équipements destinée au confort des passagers et d’une foule de dispositifs d’aide à la conduite. De plus, il est doté d’un moteur V6 CRDi de 3,0 litres et possédant une puissance de 240 chevaux, allié à une boîte automatique à 6 rapports. La construction monocoque du Veracruz, accentuée par des trains roulants modernes, le rendent très silencieux et comparable aux meilleurs produits du marché. Côté habitacle, le Veracruz est assez confortable, il peut accueillir jusqu’à 7 passagers. Ajouté à cela un volume de chargement supérieur à celui de la concurrence. La tenue de route, quant à elle, est dynamique. Le Veracruz est à l’aise sur les tracés sinueux et se montre également habile dans les reprises.Mais pour s’offrir le dernier-né d’Hyundai, il faudra sortir 545.000 DH. Ce qui n’est pas rien. De plus, ce montant n’inclue pas certaines options, notamment le système de navigation, la caméra de recul et la prise auxiliaire pour le iPod aujourd’hui disponibles sur pratiquement toutes les voitures de ce segment? Serait-ce un oubli de la part du constructeur. Autre problématique, pourra-t-il se frayer un chemin dans ce segment face à une concurrence ardue? M. A. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc