×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

HP garde la confiance des marchés malgré le scandale

Par L'Economiste | Edition N°:2374 Le 03/10/2006 | Partager

. Le groupe a espionné ses administrateurs et des journalistesLe groupe Hewlett Packard (HP), secoué par un scandale d’espionnage depuis près d’un mois, a subi l’apogée de la crise la semaine dernière, mais sans que cela n’affecte le cours de l’action, signe que les marchés gardent leur confiance au PDG Mark Hurd. Alors que les principaux dirigeants et ex-dirigeants de HP se sont fait malmener au Congrès, l’action du groupe a terminé vendredi dernier sur un gain de 6,6% sur la semaine, retrouvant ses niveaux du 1er septembre, avant que le scandale n’éclate. Pour les marchés, le pire semble passé, maintenant que Hurd et l’ex-présidente du Conseil d’administration du groupe Patricia Dunn ont été contraints d’expliquer à une commission parlementaire scandalisée comment HP a espionné ses administrateurs et des journalistes, en obtenant frauduleusement leurs relevés téléphoniques personnels et en piégeant leurs e-mails. Le PDG a reconnu sa responsabilité de principe, tout en clamant n’avoir pas été au courant de pratiques illégales, attitude qui a convaincu les analystes qu’il ne démissionnera pas et que l’artisan du redémarrage du groupe depuis 18 mois restera aux commandes. «Le témoignage de Hurd était crédible et il pourra calmer l’orage», a estimé la société de Bourse Baird dans une note vendredi. «Nous nous attendons encore à du bruit médiatique ces prochaines semaines, mais pas à un prolongement de l’affaire dans les medias ni au Congrès, car aucun investisseur n’a perdu de l’argent et aucun patron ne s’est enrichi», souligne la note. Le maintien de Hurd à la tête de HP est un élément clé pour rassurer les marchés. Car depuis son arrivée à la tête du groupe fin mars 2005, l’action a augmenté de plus de 70%. Le chiffre d’affaires a progressé et devrait avoisiner pour l’année 21,8 milliards de dollars, et les marges bénéficiaires ont été accrues.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc