×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Hôtellerie: Accor s'attend à une bonne tenue de l'activité en 2003

Par L'Economiste | Edition N°:1452 Le 05/02/2003 | Partager

. Pour récompenser ses salariés méritants, Accor a pris en charge leur pèlerinage. Leur départ s'est fait à partir de Fès. Le DG d'Accor Maroc, Marc Thepot, présent à cette occasion, dévoile quelques axes de la stratégie du groupe . L'Economiste: Accor Maroc a organisé un pèlerinage au profit d'une trentaine de ses salariés. Dans quel but s'inscrit cette action? - Marc Thepot: C'est l'un des axes essentiels dans notre politique des ressources humaines. C'est également pour montrer que Accor est une entreprise marocaine moderne qui respecte les traditions locales. D'un coût de 950.000 DH, cet événement fédère aussi les 21 hôtels que compte le groupe Accor au Maroc. Ce qui est important pour nous, c'est que le départ des pèlerins est prévu à partir de la ville de Fès. D'une grande dimension spirituelle, cette ville est mythique pour le groupe Accor parce qu'elle abrite son joyau renom le “Palais Jamaï”. . Quels sont les principaux axes de votre politique RH? - Notre politique ressources humaines est basée sur la mise en valeur du patrimoine humain local. Sur 1.800 salariés, on n'est guère que 17 expatriés. Notre politique est délibérément marocaine et s'appui et à la fois sur des cadres marocains de haut niveau et également sur la formation continue. 4 à 5% du chiffre d'affaires annuel sont consacrés à la formation continue. Ce qui représente 3 millions de DH par an. Aussi, on a une politique d'harmonisation sociale, ce sont des systèmes de protection sociale correcte et des politiques de reconnaissance sociale comme le pèlerinage qui va aussi conforter la fierté d'appartenance des Marocains à la chaîne Accor. . Quels sont les atouts de l'enseigne Accor? - D'une part, nous sommes très diversifiés géographiquement. On est partout sur le territoire. Nous avons des hôtels dans le nord, Fès, Meknès, Rabat, Casablanca, El Jadida, Essaouira, Marrakech et Agadir. D'autre part, nous sommes présents dans toutes les gammes d'hôtels, aussi bien dans l'hôtellerie économique avec 9 Ibis Moussafir, que dans le luxe avec 6 Sofitel, dans les clubs avec 3 clubs, notamment à Marrakech et Agadir et dans l'hôtellerie d'affaires avec des mercures comme Al Mouhad sur Casablanca, Rabat et Tanger. Cette diversification géographique nous a permis de bien résister, en 2002, malgré les difficultés de quelques destinations comme Agadir et Fès qui ont souffert par rapport aux années précédentes. . Quels sont les projets d'Accor Maroc pour cette année? - D'un investissement de 650 millions de DH, notre projet-phare reste celui de Casa City Center qui comprend 3 grands établissements hôteliers de 750 chambres d'hôtel. Aussi, on a un projet de thalassothérapie en bord de mer à Agadir. Pour le développement d'hôtellerie économique, notre objectif est de passer de 9 Ibis Moussafir à 20 Ibis en 2010. Bientôt, on va lancer les travaux à El Jadida, Marrakech et Essaouira. L'année 2003, sera aussi une année d'extension pour Sofitel Marrakech qui va passer de 260 chambres à 350 chambres et l'inauguration d'une salle de congrès d'une capacité de 500 personnes est prévue pour le 15 février. . Doit-on comprendre que le taux d'occupation dans votre chaîne est encourageant? - Actuellement, le taux de remplissage est satisfaisant sur l'hôtellerie économique. Le taux d'occupation moyen des 21 hôtels Accor Maroc est autour de 60%. On a bien résisté aux événements (11 septembre) sur l'ensemble de nos hôtels. Mais on a un hôtel à Agadir qui marche difficilement. Sinon, nos Ibis tournent aux environs de 75 à 80% d'occupation. Sur la chaîne Sofitel, on est en phase de démarrage à Essaouira, Marrakech. Quant aux clubs, ils marchent relativement bien avec 65 à 85% d'occupation mais, ils représentent un marché sur lequel il y a une concurrence pointue au niveau des prix qui sont très faibles. Pour l'hôtellerie d'affaires, les mercures enregistrent un taux d'occupation supérieur à 65%. Cette année, l'érosion sur Fès et les difficultés d'Agadir ont été compensées par le développement de Casablanca et Rabat. . Quelles sont vos prévisions pour 2003? - Sauf des événements graves internationaux (la guerre contre l'Irak), Accor a prévu une progression en 2003 de 3 à 4 points d'occupation sur l'ensemble du parc, pour la bonne et simple raison qu'on avait 3 hôtels Ibis qui étaient en ouverture en 2002. Une crise, non souhaitable avec l'Irak, aura certainement un impact sur le tourisme et il faudrait à ce moment-là être plus résistant, exploiter la clientèle locale et les MRE. Il faut signaler que Accor accueille une majorité de la clientèle locale. En 2002 par exemple, Accor Maroc a reçu 335.000 clients, ce qui a représenté un million de nuitées, dont 150.000 sur la chaîne d'Ibis économiques et avec 75% des Marocains. Toutefois, Accor entend collaborer avec tous les hôteliers, quelles que soient leurs appartenances, pour retrousser les manches et développer un marketing de destination afin d'atteindre l'objectif des 10 millions de touristes à l'horizon de 2010. Propos recueillis par Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc