×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Holiday Inn veut diversifier son produit

    Par L'Economiste | Edition N°:231 Le 23/05/1996 | Partager


    L'hôtel Holiday Inn Casablanca, érigé en 1989, est géré par le groupe Holiday Inn International qui compte actuellement plus de 2.100 hôtels à travers le monde, totalisant 370.000 chambres.
    Avec un taux de remplissage de 60%, Holiday Inn Casablanca se dit deuxième après le Sheraton. Seulement, ne disposant que de 180 chambres, sa capacité d'accueil et d'organisation de grandes manifestations reste limitée par rapport aux autres hôtels 5 étoiles de la ville. Un changement de stratégie marketing et une diversification du produit se sont donc imposés aux dirigeants.
    Premier pas: travailler en partenariat avec les clients et les accompagner dans leurs plus grandes manifestations en développant un service traiteur. "Nous offrons plus qu'un service hôtelier, nous aidons nos clients dans la planification et la mise sur pied de grands événements. Ils nous confient leurs objectifs et leur budget et nous trouvons toujours une solution pour répondre à leurs attentes", affirme M. Roger Tannous, directeur général de l'hôtel. Le palace en a déjà fait l'expérience au lancement de la voiture Jaguar au Maroc, lors du Salon de l'Alimentaire (SAM 96) et dernièrement en organisant un dîner de gala de 700 personnes pour le compte de l'association AGIR à l'Espace Toro.
    Deuxième pas: développer l'animation, pour sortir de l'image qu'il s'est forgée jusqu'ici et qui se limitait tout simplement à un hôtel pour passer la nuit. Depuis 1995, la création du piano-bar Mayfair a rythmé les nuits du Holiday Inn. Aussitôt, les spectacles et les soirées musicales se sont multipliés. Il y a eu le "Crazy Show" au 15ème étage, avec musique d'ambiance pendant le dîner, danseuses de variété, chanteuses et danseuses orientales; le bar Ascott, qui se veut surtout le lieu de rencontre des businessmen et qui présente une animation douce: flûte, saxo, piano, orgue et le restaurant marocain "El Bahia", animé par un virtuose du kanoun.
    La meilleure façon de fidéliser les clients, "c'est de leur offrir d'abord des mets succulents, nous dit-on, c'est pour cela que les chefs cuisiniers sont choisis parmi les meilleurs et que l'hôtel a déjà collectionné quatre "Fourchettes d'Or de la gastronomie d'hôtel". Les cuisines de l'hôtel ont dernièrement été confiées aux soins d'un chef suisse, Patrick Desplands, ancien restaurateur. D'autres nouveautés sont annoncées: l'ouverture du "Paradise", terrasse panoramique avec piscine, déjeuner au soleil, grillades; la rénovation du salon de coiffure "Tifanny" ainsi que des packages et des forfaits pour répondre à chaque budget et mieux servir les clients.
    Pour l'unité Holiday Inn en construction à Berrechid, M. Tannous annonce: "ce sera une continuité de l'unité de Casablanca; elle sera gérée par la même équipe".

    Hanaâ FOULANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc