×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Hicham El Guerrouj boxeur

Par L'Economiste | Edition N°:1052 Le 04/07/2001 | Partager

. Le recordman a agressé un journaliste et un photographe relevant des quotidiens Al Alam et L'Opinion. Les “hautes instances” du sport au Maroc sont intervenues pour étouffer l'affaireDécidément, tabasser un photographe-journaliste est devenu à la mode. Après le caïd de Khouribga qui a kidnappé et séquestré un photographe du quotidien Rissalat Al Omma, c'était au tour de Hicham El Guerrouj, recordman et champion du monde, de malmener un journaliste de L'Opinion, Mohamed Qoraïch, et un photographe d'Al Alam, Bourhim Hosni. Les deux étaient partis, mardi 26 juin dernier, pour couvrir un sit-in des athlètes marocains qui protestaient contre la qualité de la nourriture au sein de l'Institut National d'Athlétisme de Rabat. Ils ont été roués de coups par El Guerrouj et une quinzaine d'athlètes. Le matériel du photographe a été saccagé. Nezha Bidouane, qui était dans les parages, a essayé d'intervenir pour mettre un terme au supplice, mais c'est à un déluge d'insultes qu'elle a eu droit. Dans l'entourage de la Fédération d'athlétisme, on essaie tant bien que mal de justifier l'emportement du champion mondial. Celui-ci aurait “réagi à la manière dont L'Opinion le traite ces derniers jours”, avance-t-on. Le quotidien est soupçonné de mener une “guerre psychologique contre le champion du monde en connivence avec l'ancien DTN, Aziz Daouda”. Les divergences de celui-ci avec l'entraîneur d'El Guerrouj, Kada, faut-il le rappeler, sont de notoriété publique. Mais à voir les articles publiés par L'Opinion, même après l'agression, rien ne laisse comprendre une action préméditée contre El Guerrouj. Au contraire, le chef de la rubrique sport “a tout fait pour étouffer l'affaire”, affirment ses collègues dans les deux quotidiens.Le rédacteur en chef d'Al Alam, Abdeljebbar Sehimi, était indigné en apprenant la bastonnade. D'autant plus que l'une des victimes, le photographe, est son neveu. “Il a titré sur l'affaire en manchette et signé un papier très méchant”, indique un journaliste de l'organe istiqlalien. Cette Une ne verra jamais le jour et sera modifiée à la dernière minute après l'intervention des “hautes instances” du sport dans le pays. Un haut responsable du département de l'Intérieur aurait également proposé sa médiation pour un règlement à l'amiable. Les deux victimes ont été apparemment intimidées par la stature des responsables qui les avaient contactés. Ceux-ci leur ont affirmé “le plus gentiment du monde” qu'ils n'agissaient que dans l'intérêt général du pays et du champion du monde qui a besoin de se concentrer pour les prochaines épreuves. Ils ont par ailleurs promis d'ouvrir une enquête.El Guerrouj a dû, pour sa part, présenter ses excuses aux deux journalistes après avoir acheté un nouvel appareil photo au coût de 65.000 DH et versé une indemnité sonnante et trébuchante. Dans les rédactions des deux quotidiens, les journalistes ne cachent pas leur colère. Pour eux, “la dignité du journaliste n'est pas à monnayer”.Omar MAKHFI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc