×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Marchés Financiers

    S.M. le Roi dans les provinces du Nord

    Le puzzle des infrastructures se précise

    De notre envoyé spécial, Hassan BOUCHACHIA

    Par L'Economiste | Edition N°:620 Le 20/10/1999 | Partager

    · Le projet de port de pêche de Saïdia permettra de sédentariser les 700 pêcheurs dispersés sur 15 km
    · Le Barrage Bab Louta à Taza en tête de liste des priorités de la Direction de l'Hydraulique


    Routes, ports et barrages constituent la toile de fond des chantiers inaugurés et présentés au Souverain dans ce Périple Royal qui se terminera en principe le jeudi 21 octobre.
    Après la Rocade méditerranéenne, projet structurant par excellence la région du Nord, SM le Roi Mohammed VI vient d'inaugurer lundi 18 octobre le port de pêche et de plaisance de Saïdia. Les travaux d'infrastructure terminés, ce port devrait être opérationnel en attendant l'achèvement des travaux de super-structures (voiries, assainissement, eau, électricité,) en septembre 2000. Coût global de l'opération: 75 millions de DH financés par le Budget. La capacité d'accueil du port est de 800 unités dont 600 bateaux de pêche et 200 de plaisance.
    «L'objectif de ce projet est de sédentariser les 700 pêcheurs dispersés sur 15 km du littoral de Saïdia», indiquent les experts du Ministère de l'Equipement.
    Outre le développement du secteur de la pêche, le port de Saïdia se veut également une participation au marketing du concept de la plaisance et des activités balnéaires dans la région. «Cela contribuera indéniablement à l'agrémentation du package touristique par le produit plaisance, fort apprécié mais très peu exploité», est-il souligné.
    Autres Inaugurations Royales, les barrages de Laghrass à Taourirt et de Bab Louta à Taza. En effet, c'est aujourd'hui mardi 19 octobre que le Souverain donne le coup d'envoi pour la mise en service de ces deux projets.
    Situé à environ 54 km au Sud-Est de Taourirt, le barrage de Laghrass vise principalement la satisfaction des besoins en eau potable des villes d'Oujda, Taourirt et El Aioun. De plus, ce projet permettra la protection du complexe hydraulique Mohammed V-Mechrâa Hammadi contre l'envasement, la contribution au contrôle des crues du bassin du Moulouya et la protection de la vallée de l'Oued Za contre les inondations.
    «Le plan-directeur d'aménagement du Moulouya prévoit de fournir à partir de ce barrage une dotation à long terme pour couvrir les besoins en eau potable de la région au-delà de l'horizon 2020», est-il précisé auprès de la Direction de l'Hydraulique. Côté distribution, l'ONEP mettra en place une adduction en 2002.
    L'enveloppe totale allouée au barrage Laghrass s'élève à 950 millions de DH. Quant au financement, il a été assuré par le FKDEA (Fonds Koweitien de Développement Economique Arabe) et la BID (Banque Islamique de Développement).
    Le barrage Bab Louta, quant à lui, est le second projet que le Souverain a inauguré. Il se positionne en tête de liste des priorités de la Direction de l'Hydraulique. Situé sur l'Oued Bou Sbâa, principal affluent de l'Oued Bou Hellou, cet aménagement est constitué d'un barrage principal d'une hauteur de 51 mètres avec une longueur en crête de 110 mètres et un volume total de 75.000 m3. Là aussi, des adductions sont prévues par l'ONEP pour l'alimentation en eau potable de la ville de Taza. Quant au coût, il est estimé à 79 millions de DH, dont 8 millions de frais d'expropriation.
    A rappeler que la construction du barrage a été réalisée par les propres moyens humains et matériels du Ministère de l'Equipement. Son financement a été assuré par le Budget général de l'Etat.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc