×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

G.W. Bush défend le dollar

Par L'Economiste | Edition N°:1624 Le 16/10/2003 | Partager

Le président américain, George W. Bush, a réaffirmé lors d'un entretien son attachement à une politique du dollar fort en estimant que le niveau des devises doit refléter la santé de leurs économies respectives et les politiques de leurs gouvernements.Par ailleurs, il a indiqué que la politique des changes serait au menu de ses entretiens avec les dirigeants japonais et chinois qu'il va rencontrer au cours de sa tournée de près d'une semaine qui commencera aujourd'hui.Récemment, le dollar a fortement baissé face au yen japonais et se situe actuellement sous le niveau de 110 yens pour un dollar. De leur côté, les dirigeants chinois ne veulent pas abandonner la politique de parité entre le yuan et le dollar alors que plusieurs pays, dont les Etats-Unis, réclament une libéralisation du taux de change de la monnaie chinoise.D'ailleurs, les dirigeants américains estiment que cette politique de parité garde la devise chinoise à un niveau artificiellement bas, ce qui désavantage les exportations américaines et encourage les importations chinoises aux Etats-Unis, nuisant aux créations d'emplois dans ce pays.En outre, les réductions d'impôts et le coût de la guerre contre l'Irak creusent le déficit budgétaire américain, ce qui inquiète les marchés et pousse le dollar à la baisse, non seulement face au yen mais également face à l'euro. ❏Synthèse L'EconomisteLE président américain, George W. Bush, a réaffirmé lors d'un entretien son attachement à une politique du dollar fort en estimant que le niveau des devises doit refléter la santé de leurs économies respectives et les politiques de leurs gouvernements.Par ailleurs, il a indiqué que la politique des changes serait au menu de ses entretiens avec les dirigeants japonais et chinois qu'il va rencontrer au cours de sa tournée de près d'une semaine qui commencera aujourd'hui.Récemment, le dollar a fortement baissé face au yen japonais et se situe actuellement sous le niveau de 110 yens pour un dollar. De leur côté, les dirigeants chinois ne veulent pas abandonner la politique de parité entre le yuan et le dollar alors que plusieurs pays, dont les Etats-Unis, réclament une libéralisation du taux de change de la monnaie chinoise.D'ailleurs, les dirigeants américains estiment que cette politique de parité garde la devise chinoise à un niveau artificiellement bas, ce qui désavantage les exportations américaines et encourage les importations chinoises aux Etats-Unis, nuisant aux créations d'emplois dans ce pays.En outre, les réductions d'impôts et le coût de la guerre contre l'Irak creusent le déficit budgétaire américain, ce qui inquiète les marchés et pousse le dollar à la baisse, non seulement face au yen mais également face à l'euro.Synthèse L'Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc