×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Groupe Banques Populaires conforte ses positions

Par L'Economiste | Edition N°:2496 Le 30/03/2007 | Partager

. 2,3 milliards de DH de résultat net. Réorientation stratégique vers les investissements directs. 22% des ressources réalisées au niveau localObjectif 2006 largement atteint par Noureddine Omary et son équipe. Accompagné de son staff, le président du premier groupe bancaire au Maroc n’a pas caché sa satisfaction lors de la présentation des réalisations du Groupe Banques Populaires pour l’année 2006: «Nous sommes fiers de démontrer que nous sommes passé d’une banque cloisonnée sur un certain type de clientèle (PME/PMI, particuliers, ndlr) et qui a été décrite comme une banque archaïque… à une banque sollicitée par les grandes entreprises. Nous avons également justifié qu’une banque citoyenne et mutualiste peut être aussi une banque très rentable et incontournable pour tout type de clientèle», affirme d’emblée Noureddine Omary. La banque dispose d’un énorme potentiel de développement et de création de valeur. Une très bonne assise financière à travers le plus haut niveau des fonds propres consolidés de la place: 14,5 milliards de DH, en hausse de 19%. Des ratios prudentiels bien constitués pour accompagner les entreprises, avec un ratio de solvabilité de 20,3%, largement supérieur au minimum requis par la profession. Une très forte liquidité des actifs. Une rentabilité financière de 16%. Elle s’est fortement améliorée de deux points en une année. Des objectifs finement définis. Tous les ingrédients sont là pour aller de l’avant et poursuivre la nouvelle réorientation stratégique, entamée depuis quelques années, et relever tous les défis futurs. Il s’agit d’une part de rééquilibrer les ressources fortement dépendantes de l’étranger jusqu’à quelques années. D’ailleurs, sur les 14 milliards de DH additionnels collectés par le crédit populaire du Maroc durant l’année dernière, 22% proviennent du marché local. Ce qui reste conforme aux objectifs annoncés par le président du Groupe lors de sa dernière réunion avec la presse au mois de septembre dernier. D’autre part, la banque veut accélérer la réorientation des ressources collectées vers le financement des entreprises et accompagner le développement du royaume. Là encore, sur 11,6 milliards de DH des crédits distribués à l’économie, 8 ont concerné les entreprises. Ce qui représente 60% des crédits.Dans le détail, le résultat net du groupe s’élève à 2,3 milliards de DH, en forte évolution de 35,7%. C’est l’effet conjugué d’une nette progression du produit net bancaire (PNB) qui s’établit à plus de 6 milliards de DH. D’une maîtrise des charges générales d’exploitation mais aussi d’une amélioration de la productivité avec un coefficient d’exploitation d’environ 45,7 contre 55%, il y a environ 5 ans. Le taux du risque s’est nettement amélioré avec une baisse significative des dotations aux provisions associée à un effort soutenu de recouvrement des créances en souffrance. Les filiales spécialisées du groupe ont également contribué à la formation du résultat consolidé. Pour ce qui est du PNB consolidé, il a enregistré une progression de 5,6%. Cette croissance résulte d’une évolution particulièrement vive des crédits à l’économie (+23,3% à 61,5 milliards) et des dépôts de la clientèle (+14% à 112,5 milliards), d’une bonne performance commerciale marquée par une progression remarquable de la marge sur commissions (+19,3%) grâce essentiellement à l’augmentation du nombre de clients (2,4 millions à fin 2006), et un fort positionnement sur le marché des capitaux, matérialisé par une hausse du résultat des opérations du marché (+47%).


Origines de la performance

D’une manière globale, le Groupe Banques Populaires enregistre les meilleures performances du secteur bancaire et conforte sa place de leader, à la faveur d’une puissante dynamique de croissance interne, d’une très nette progression des activités Retail. Sur ce plan, le groupe a procédé à l’ouverture de 80 nouvelles agences (45 en 2005) disposant ainsi de 610 points de vente qui gèrent 2,4 millions de clients, porteurs de 846.408 cartes monétiques. Le réseau des GAB, quant à lui, passe à 612 unités. Le fort développement du marché de l’entreprise a également participé à cet essor du Groupe. Il continue de consolider ses positions avec son offre Business Project, qui a consacré la nouvelle approche Banque Populaire de la relation entreprise. Un réseau de 60 agences est dédié à la création de l’entreprise et l’accompagnement de son développement. Saïd MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc