×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Grippe H1N1
    Le vaccin livré en Europe la semaine prochaine

    Par L'Economiste | Edition N°:3119 Le 01/10/2009 | Partager

    . Le Pandemrix de GSK doit être injecté en deux doses. Une commande de 291 millions de doses au niveau mondialLe groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé hier qu’il commencerait à livrer son vaccin contre la grippe H1N1 aux gouvernements européens la semaine prochaine, celui-ci venant de recevoir l’autorisation de la Commission européenne. «Suite à l’autorisation de la Commission, nous prévoyons de commencer les livraisons de Pandemrix aux gouvernements européens à partir de la semaine prochaine», a déclaré Jean Stephenne, le président de GSK Biologicals, la division vaccins du laboratoire britannique. Mardi dernier, la Commission européenne avait donné son feu vert à la mise en vente en Europe de deux premiers vaccins contre la grippe H1N1, le Focetria du laboratoire suisse Novartis et le Pandemrix de GSK, qui avaient reçu la semaine dernière une recommandation positive des experts de l’Agence européenne des médicaments (EMEA). Le Pandemrix est un vaccin adjuvanté (c’est-à-dire qu’il contient une substance destinée à amplifier ses effets), qui sert à protéger contre le virus de la grippe A(H1N1) ou grippe porcine. L’EMEA a recommandé que le vaccin de GSK, comme celui de Novartis, soient injectés en deux doses, à trois semaines d’intervalle, bien que des résultats initiaux d’études cliniques suggèrent qu’ils sont efficaces dès la première dose. Son comité d’experts a approuvé l’utilisation des deux vaccins pour les adultes (y compris les femmes enceintes) comme les enfants de plus de six mois. Début août, GSK avait dit avoir reçu commande d’un total de 291 millions de doses de vaccin au niveau mondial, sans préciser combien avaient été commandés par les gouvernements européens. Mais ceux-ci figurent parmi ses principaux clients, à titre d’exemple, le gouvernement britannique lui a commandé 60 millions de doses. La France a, quant à elle, commandé 50 millions de doses à GSK, plus 24 millions (dont un tiers en option) à Novartis, et 56 millions (la moitié ferme et la moitié en option) au groupe français Sanofi-Aventis, dont le vaccin n’a pas encore été autorisé par l’UE.M. A. H.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc