×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Grippe aviaire: Réunion de l’Apec au Vietnam

Par L'Economiste | Edition N°:2268 Le 04/05/2006 | Partager

. Les Asiatiques veulent mettre en place des politiques communes face au fléauLE Vietnam, le pays le plus durement touché par la grippe aviaire mais qui a réussi à contenir sa propagation, accueille à partir de jeudi 4 mai les ministres de la Santé et de l’Agriculture d’Asie-Pacifique pour débattre des moyens de lutter contre les risques de pandémie.Les 21 pays du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) se retrouvent pour deux jours dans la ville industrielle de Danang (centre), six mois après s’être engagés, lors du sommet de Pusan en Corée du Sud, à mettre en place des politiques communes face au fléau.Parmi les membres du bloc figurent aussi l’Indonésie, la Thaïlande, la Chine et le Cambodge, en première ligne face au virus H5N1 depuis deux ans à la fois sur le plan animal et humain.En tout, la maladie a tué 113 personnes dans le monde depuis fin 2003.Le Vietnam seul a déploré 42 victimes, mais s’est illustré depuis quelques mois par ses mesures extrêmement fermes face au virus. Aucun cas animal n’y a été détecté depuis décembre, mis à part des poulets importés frauduleusement de Chine, et aucun décès humain depuis novembre.L’Organisation mondiale de la santé (OMS) veut maintenir la vigilance du monde entier sur ce dossier, alors que le virus voyage via les oiseaux sauvages ou d’élevages, et se trouve aujourd’hui dans toute l’Asie, au Moyen-Orient, en Europe et en Afrique. A signaler que l’Asie du Sud-Est disposera bientôt de Tamiflu, le médicament jugé le plus efficace contre la grippe aviaire, en quantité suffisante pour traiter un demi-million de personnes.Les stocks, réunis grâce à une aide accordée par le Japon à l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (Asean), seront entreposés à Singapour d’où ils pourraient être rapidement distribués en cas de pandémie.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc