×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Grippe aviaire: Bush dévoile son plan de bataille

    Par L'Economiste | Edition N°:2143 Le 02/11/2005 | Partager

    . Le congrès débloque les fonds nécessairesLE président George W. Bush a dévoilé, mardi 1er novembre, un plan de bataille pour mieux préparer les Etats-Unis à une éventuelle pandémie de grippe aviaire tant au niveau intérieur que sur le front international. Cette présentation a eu lieu lors d’une visite à l’Institut national de la santé (NIH) à Bethesda, dans la banlieue de Washington. La stratégie nationale du président contre une pandémie «est basée sur trois principes fondamentaux», a expliqué à la presse le porte-parole de la Maison Blanche, Scott McClellan. «Il s’agit tout d’abord de détecter une épidémie à son début, de la contenir et de la traiter aussi bien que possible». Le second objectif, «consiste à disposer de protections efficaces avec des vaccins et des anti-viraux», tandis que le troisième principe «est de prendre l’initiative, comme nous l’avons fait, pour répondre à la menace internationale de pandémie de grippe». Bush avait lancé en septembre un appel depuis la tribune de l’Onu pour une plus grande coopération internationale, notamment en Asie du Sud-Est, foyer de la grippe aviaire, pour éviter une pandémie. Bush devrait également demander au Congrès un budget pour financer son programme dont l’achat de vaccins prototypes supplémentaires et d’antiviraux comme le Tamiflu fabriqué par les laboratoires suisses Roche. Les principaux responsables sanitaires fédéraux, le secrétaire à la Santé, Michael Leavitt, et la directrice des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), Julie Gerberding, seront entendus mercredi 2 novembre par une commission du Sénat pour expliquer le programme antipandémie de la Maison Blanche. Le Sénat a débloqué le 27 octobre 7,9 milliards de dollars pour financer des mesures contre une éventuelle pandémie.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc