×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Gouvernement israélien: Les scénarios en vue

Par L'Economiste | Edition N°:2962 Le 12/02/2009 | Partager

. Le Kadima de Livni arrive en tête, suivi du Likoud de Netanyahu. Ce dernier, mieux placé pour mobiliser une coalitionPlusieurs scénarios politiques étaient envisageables hier mercredi en Israël. Au lendemain des législatives, le faucon Benjamin Netanyahu et la centriste Tzipi Livni se disputent le droit de former le prochain gouvernement. Ces options se basent sur des résultats provisoires du scrutin (les résultats définitifs seront connus jeudi). Le président de l’Etat, Shimon Peres, a neuf jours pour entendre tous les partis et décider du nom de celui qui a le plus de chances de former une coalition. Le Kadima (centre-droite) de Livni arrive en tête, avec 28 sièges sur 120 contre 27 pour le Likoud (droite) de Netanyahu. Le bloc de droite compte toutefois une majorité de 65 députés, contre 55 qui soutiennent en théorie Tzipi Livni. Le 1er scénario, le plus probable: Benjamin Netanyahu forme une courte coalition, très marquée à droite, avec le parti Israël Beiteinou de l’ultra-nationaliste laïc Avigdor Lieberman (15 sièges) et les religieux. Cette coalition de six partis est problématique car «elle peut tomber dès qu’un acteur central la quitte», estime le politologue Asher Cohen. 2e scénario: Benjamin Netanyahu devient Premier ministre et forme une coalition plus large. Telle est son intention affichée. Il peut alors essayer d’y joindre le Kadima et/ou les travaillistes (centre-gauche) d’Ehud Barak. Mais ces derniers, qui ont connu le pire score de leur histoire (13 sièges), paraissent vouloir se refaire une santé dans l’opposition. Ce scénario sans précédent verrait le parti arrivé en tête (Kadima) se plier à la volonté de celui qui le talonne (Likoud). Le Kadima exclut à ce stade cette possibilité. 3e scénario, privilégié par Tzipi Livni, mais jugé «contre-nature» et donc peu probable par les commentateurs: Livni devient Premier ministre et forme une coalition «d’union nationale». Livni a déjà proposé à Netanyahu de se joindre à une telle coalition, mais le chef de la droite a opposé une fin de non-recevoir. La seule chance de former un tel gouvernement dépend alors d’Israël Beiteinou. Même si Lieberman a fait savoir que la tendance naturelle de ce parti est de se joindre à la droite, il n’a exclu aucune alliance. 4e scénario: un gouvernement Likoud-Kadima avec une rotation pour le poste de Premier ministre, soit deux ans avec Livni à sa tête, puis deux ans avec Netanyahu. Une telle option a un précédent en Israël. En 1984, le parti travailliste de Shimon Peres arrivé en tête avait formé une alliance avec le Likoud de Yitzhak Shamir. Peres et Shamir avaient dirigé le gouvernement à tour de rôle. «Pour l’instant, cette possibilité est écartée par les deux partis, qui pensent encore pouvoir imposer leurs vues», explique Cohen. De plus, «la question est de savoir si les deux partis sont capables d’arriver à un accord sur les questions clés comme le processus de paix avec les Palestiniens, la Syrie, ou l’économie», souligne le politologue, Peter Medding.F. Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc