×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Goodyear se diversifie dans le produit industriel en caoutchouc

Par L'Economiste | Edition N°:99 Le 14/10/1993 | Partager

Goodyear Maroc crée une nouvelle division versée dans la commercialisation des produits industriels en caoutchouc fabriqués par les usines de la multinationale installées en Amérique et en Europe. La société vise notamment les mines, les cimenteries et les sucreries qui effectuaient l'essentiel de leur approvisionnement à l'étranger.

Goodyear-maroc se lance dans l'importation et la distribution des produits industriels à base de caoutchouc, entre autres, bandes transporteuses, courroies de transmission, pneumatiques, génie civile, flexibles et durites. La nouvelle activité à été confiée à une "Division Produits industriels" qui vient d'étoffer l'organigramme de la société. Outre le Maroc, cette division couvrira tous les autres pays du Maghreb. Les produits seront fournis pas les usines Goodyear installées en Amérique et en Europe (Etats-Unis, Canada, Brésil et Angleterre).

Sans toutefois être précisée, l'ambition de Goodyear-Maroc transparaît clairement dans cette nouvelle stratégie. L'enjeu consiste à capter une grande partie des importations directes effectuées par les industries locales. En effet, seule une entreprise de la place fabrique à l'heure actuelle une gamme de bandes transporteuses. Pour l'essentiel, les entreprises marocaines recourent donc directement aux fournisseurs étrangers.

Le plus apporté par Goodyear-Maroc, "riche de l'expérience internationale du groupe", est-il fait remarquer au passage, sera notamment "le conseil, le service après-vente et la formation". Cinq ingénieurs américains spécialisés dans chaque produit sont déjà sur le terrain pour animer une série de séminaires à l'intention des utilisateurs constitués généralement des mines, des cimenteries, des sucreries et des sociétés pétrolières.

Pour l'instant, aucun objectif en termes de chiffre d'affaires n'a été rendu public. Tout compte fait, avec 1,35 milliard de Dirhams d'investissements réalisés en 1992, la mine se présente à elle seule comme un marché potentiel important. Mais, selon M. M'Hamed Bennis, chef de la Division Produits industriels, "le premier souci consiste à déterminer les besoins locaux", notamment ceux de l'OCP et de l'ONA considérés comme les premiers grands consommateurs pour ces produits. L'orientation vers ce nouveau créneau est en partie effectivement motivée par le poids économique des deux groupes. L'idée est "d'apporter la technologie en liaison avec les unités de production et les laboratoires de recherche-développement de Goodyear installés à travers le monde", explique M. Bennis.

Pneumatiques : 55% du marché

Jusque là versée dans la production et la commercialisation des pneumatiques, Goodyear-Maroc attaque donc un créneau un peu différent de son activité traditionnelle. Généralement, le début d'une nouvelle étape suscite toujours des interrogations. La nouvelle démarche de Goodyear-Maroc n'échappe pas à la règle. En effet, depuis quelques années, le secteur des pneumatiques est confronté à des difficultés exacerbées par les importations massives de pneus usagés qui ont davantage rétréci le marché. Du coup, la stratégie mise en place peut être perçue comme une politique de soutien aux pneumatiques. "Rien de tout cela". rétorque le chef de la Division Produits industriels. "Goodyear a pu pénétrer des marchés extérieurs, notamment celui du Maghreb qui lui ont permis d'assurer normalement sa production", explique-t-il. Et de poursuivre, "Il faut tout simplement suivre l'évolution du pays".

Dans tous les cas, la morosité ne devrait outre mesure "troubler le sommeil" des responsables. Goodyear-Maroc reste leader des pneumatiques dans le pays. Il contrôle environ 55% du marché, contre 54% en 1983 et 17% en 1973. Depuis 1972, année de démarrage de la production, il a produit quelque 7 millions de pneus pour plusieurs types de véhicules entre autres les automobiles, les camions et les engins agricoles. Afin 1992, la société pesait 50 millions de Dollars, ou un peu plus de 425 millions de Dirhams de chiffre d'affaires dont 15% réalisés à l'export. Goodyear dont le capital est de 17,5 millions de Dirhams, dont une importante participation du groupe Benjelloun, compte actuellement un effectif de 550 personnes. Elle a distribué au cours du dernier exercice une masse salariale annuelle de 8 millions de Dollars, soit environ 68 millions de Dirhams.

A.D.N.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc