×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Gaza/Trêve
Israël donne une chance aux efforts égyptiens

Par L'Economiste | Edition N°:2797 Le 12/06/2008 | Partager

. Le Hamas n'y croit pasIsraël a décidé hier de donner une chance aux efforts égyptiens pour une trêve des violences dans la bande de Gaza, une annonce aussitôt jugée «pas sérieuse» par le mouvement islamiste Hamas. «Le cabinet de sécurité a décidé hier matin de soutenir les efforts égyptiens pour instaurer le calme dans le sud et faire cesser les tirs contre les civils israéliens par les terroristes de Gaza», a déclaré Mark Regev, porte-parole du Premier ministre Ehud Olmert.«Parallèlement, le cabinet de sécurité a demandé à l'armée de continuer de se préparer à l'éventualité d'un échec des efforts égyptiens«, a-t-il ajouté, dans un communiqué.Cette annonce est intervenue à l'issue d'une réunion de plusieurs heures, à huis clos, des ministres du cabinet de sécurité, alors qu'une opération israélienne venait de faire de nouvelles victimes dans la bande de Gaza. «L'annonce israélienne n'est pas sérieuse car l'occupant poursuit son agression quotidienne contre notre peuple, qui a fait six martyrs en 24 heures. En posant des conditions, l'occupant place des obstacles entravant toute trêve», a rétorqué Sami Abou Zouhri, porte-parole du Hamas.Le Premier ministre Olmert avait préparé la réunion du cabinet de sécurité en s'entretenant mardi 10 juin avec le ministre de la Défense Ehud Barak, la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, le chef d'état-major, le général Gaby Ashkenazy, et le chef des services secrets intérieurs Youval Diskin. Rien n'a filtré de ces discussions durant lesquelles divers scénarios ont été envisagés, selon les médias israéliens.Cité par ces derniers, Barak avait préconisé la retenue: «Quand le moment s'y prêtera, nous agirons (...). Il est important que les ministres écoutent bien ce que l'armée dit sur ce qu'il est possible ou non d'obtenir avec une offensive» à Gaza. Israël hésite à y lancer une opération terrestre massive qui le contraindrait à réoccuper ce territoire contrôlé depuis un an par le Hamas. Israël souhaite que la trêve négociée depuis des mois par l'intermédiaire de l'Egypte mette fin aux attaques et tirs de roquettes des groupes palestiniens armés de la bande de Gaza, et stoppe la contrebande d'armes vers ce territoire à partir du Sinaï égyptien.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc